lundi 8 juillet 2019

Un franc succès pour le Gala 10e anniversaire de l'Ordre du Bleuet


Michel Bonneau, président de la Société de l'Ordre du Bleuet, Jérémie Giles fondateur de l'Ordre du Bleuet, Jean-Rock Boulianne père de Julie, Céline Gagnon, Denis Gagnon frère de Paul Davis, Roger Langevin frère de Gilbert Langevin, Gisèle Munger, Marjolaine Bouchard, Martin Gaudreault, Réal Simard, Bruno Chabot, Christiane Laforge présidente du Comité des candidatures.
© Andrée-Anne Lachaine photographie


Pour son 10eanniversaire, la Société de l’Ordre du Bleuet, organisme régional pour les Arts et la Culture, Saguenay–Lac-Saint-Jean, ne pouvait espérer plus belle assistance. À quelques sièges près, nous faisions salle comble. Qui plus est, sur six présentations du Gala honorifique de l’Ordre du Bleuet présenté à Jonquière, c’était la première fois que le premier magistrat de Ville Saguenay, en l’occurrence la mairesse Josée Néron, assistait à cet événement culturel annuel. 

Josée Néron, mairesse de Saguenay
© Andrée-Anne Lachaine photographie

« Je tiens à féliciter toutes les personnes pour lesquelles une candidature a été soumise au comité de sélection. Votre engagement et votre implication au sein de la sphère artistique de la région contribuent à faire de notre milieu une pépinière d’innombrables talents, tant par vos créations que par l’inspiration qui s’en dégage. Peu importe la discipline, c’est l’art qui fait la beauté d’une collectivité, qui construit sa personnalité. C’est par l’expression du sublime que les artistes manifestent leur talent, et il est important, voire essentiel, de leur témoigner notre reconnaissance pour cet apport culturel qui élève l’esprit et édifie le caractère d’une société », écrivait Mme Néron dans le Programme souvenir du Gala de l’Ordre du Bleuet. 

Duo Paquet-Bergeron
© Andrée-Anne Lachaine photographie

Devant plus de 300 personnes, dans une ambiance musicale créée par le duo Bergeron-Paquet, neuf personnes du milieu des Arts et de la Culture ont été reçues « Membre de l’Ordre du Bleuet ». Un résumé de leur vie et de leur carrière a été présenté sous la forme d’un diaporama audio-visuel, composé d’un texte biographique rédigé par Christiane Laforge, lu par Paule Therrien, Marc Bergeron et Patrice Leblanc enregistré en studio par le technicien du son Gilles Chamberland sous la direction de Daniel Jean. Le montage des photos d’archives fournies par les lauréats pour le diaporama a été réalisé par Ariel Laforge.

Roger Langevin pour Gilbert Langevin et Jean-Pierre Vidal
© Andrée-Anne Lachaine photographie
Denis Gagnon pour Paul Davis et Georges Coulombe
© Andrée-Anne Lachaine photographie


Après la projection de son propre diaporama, le lauréat concerné montait sur scène pour recevoir son certificat d’honneur, agrémenté d’une lithographie numérique de l’artiste chicoutimienne Ann St-Gelais. Les premiers à être présentés ont été les deux lauréats de la catégorie Posthume, le poète Gilbert Langevin représenté par son frère Roger et l’auteur-compositeur-interprète et comédien Paul Davis, représenté par son frère Denis Gagnon. Avec sobriété un hommage a été rendu aux membres reçus depuis 2019 aujourd’hui disparus, soit Florence Fourcaudot, Jacques Girard, Albert Larouche et Carmen Gill. 


Réal Simard et Christiane Laforge
© Andrée-Anne Lachaine photographie
Martin Gaudreault et Louiselle Harvey-Otis
© Andrée-Anne Lachaine photographie


Marjolaine Bouchard et Danielle Dubé
© Andrée-Anne Lachaine photographie

Animée avec poésie et humour par Daniel Jean et Paule Therrien, la soirée s’est poursuivie avec la catégorie Régionaux, rendant hommage à Réal Simard musicien, Martin Gaudreault photographe, Marjolaine Bouchard écrivaine, 


Bruno Chabot, Yvon et Gabrielle Gaudreault
© Andrée-Anne Lachaine photographie

Gisèle Munger et Jayanta Guha
© Andrée-Anne Lachaine photographie
Bruno Chabot musicien et Gisèle Munger chef de chœur. Céline Gagnon a été reçue dans la catégorie Engagement pour plus de 40 ans de dévouement comme membres de conseil d’administration de plusieurs organismes culturels. 



Céline Gagnon et Marc-Yves Leclerc
© Andrée-Anne Lachaine photographie


Jean-Rock Boulianne et Hélène Beck
© Andrée-Anne Lachaine photographie
La finale, catégorie Diaspora, ne comptait qu’un seul lauréat. Exceptionnellement, sa nomination a été acceptée malgré son absence, Julie Boulianne étant en représentation au Glyndbourne Festival qui présente la Damnation de Faust jusqu’au 10 juillet. Une absence qu’elle a compensé par un message vidéo où elle exprime sa reconnaissance à l’égard de sa région natale. Son parrain d’honneur, Mario Pelchat, également absent, lui a adressé un message vidéo évoquant de précieux souvenirs.

Chacun des lauréats et leurs représentants ont reçu le certificat d’honneur des mains de parrains et marraines d’honneur. Ce parrainage, de huit Membres de l’Ordre et d’un mécène, a été voulu pour souligner le 10eanniversaire de l’Ordre du Bleuet. Larry Tremblay (représenté par Jean-Pierre Vidal), Georges Coulombe, Réjean Gauthier (absent) et Christiane Laforge, Louiselle Harvey-Otis, Danielle Dubé et Yvon Paré, Gabrielle et Yvon Gaudreault, Marc-Yves Leclerc et Mario Pelchat (représenté par Hélène Beck), individuellement ou en duo, ont formé ce groupe de parrains et marraines.


Michel Bonneau, président de la Société de l'Ordre du Bleuet
© Andrée-Anne Lachaine photographie

Lors de son discours d’ouverture, le président de la Société de l’Ordre du Bleuet, Michel Bonneau, a exprimé sa fierté de célébrer le dixième anniversaire de cet ordre unique pour les arts et la culture fondé par l’artiste Jérémie Giles en 2009. Ce succès, en ce 14 juin 2019, est le fruit du travail de plus de 30 bénévoles, membres du Conseil d’administration et du Comité des candidatures qui contribuent à développer et assurer la pérennité de cet organisme régional. Et cela, avec la participation généreuse de nos présidents d’honneur et, cette année, de nos parrains et marraines d’honneur, sans oublier tous les contributeurs qu’ils soient gens d’affaires, gens du politique, membres de l’Ordre et mécènes.

***


Des réactions de personnes émues

C’est toujours un moment privilégié que de communiquer avec nos candidats pour leur annoncer la bonne nouvelle. Il faut dire certains ignorent qu’une tierce personne a présenté leur candidature. Au-delà de la surprise, prévenu ou non, il y a toujours un silence suivi de l’expression d’un doute – pourquoi moi? –  avant que n’éclate la joie. 

«  Jamais je n'aurais pensé une minute qu'une telle reconnaissance me serait offerte. Pour moi, l'Ordre du Bleuet, c'est pour les gens importants. Je constate que la somme de mes petits projets ont permis à des gens de s'épanouir. C'est avec humilité que je reçois cet honneur. Je vous avoue que ça fait chaud au cœur. » (Gisèle Munger)

« Je suis extrêmement honoré de votre acceptation et je dois vous avouer que je suis depuis quelques jours sur un nuage... » (Martin Gaudreault)

« Je suis honorée d’avoir un tel hommage et que  j’ai constaté lors des  3 ou 4 soirées de reconnaissance de l’ordre du bleuet la qualité des textes qui présentaient les personnes qui recevaient  l’Ordre du Bleuet. » (Céline Gagnon)

« Chère Madame Laforge. J'aurais aimé vous dire avant aujourd'hui à quel point j'ai été impressionné par la cérémonie si extraordinaire de l'Ordre du Bleuet. J'imagine à quel point Gilbert aurait été heureux d'y recevoir son prix! Mais je regrette ne pas vous avoir vu après la cérémonie... J'aurais aimé vous féliciter de vive voix pour votre immense implication dans le succès de cette grande soirée particulièrement sur le plan de l'écriture. Quel travail a été le vôtre et d'une si grande qualité littéraire!  Que d'heures vous avez dû y mettre en plus de toutes ces communications personnelles par courriels ou conversations au téléphone avec les personnes concernées!  Vous avez toutes les raisons d'être fière de votre réussite, une fois de plus, car je suppose que c'est vous depuis dix ans la principale responsable de la mise en route et en mots de cette belle initiative de reconnaissance en région.  Grand merci à vous, chère madame. »

À entendre également le touchant témoignage de Julie Boulianne sur le site Internet, créé pour elle à titre de Membre de l’Ordre du Bleuet, que l’on peut trouver sur ce LIEN

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire