vendredi 23 mai 2014

Sylvie Tremblay, présidente d'honneur du 5e Gala de l'Ordre du Bleuet

Sylvie Tremblay


Parmi les dix personnalités qui seront reçues Membre de l’Ordre du Bleuet, neuf sont écrivains et gens de théâtre. Un choix irrésistible pour Sylvie Tremblay, comédienne, chanteuse, auteure-compositeure qui a accepté sans hésiter la présidence d’honneur du 5e Gala honorifique de l’Ordre. Le Gala, ouvert au public, aura lieu le samedi 7 juin, 19 h 30, à la salle Pierrette-Gaudreault de Jonquière

Sylvie Tremblay incarne sans conteste l’esprit même de la Société de l’Ordre du Bleuet, à la fois par son talent, sa prestigieuse carrière de comédienne et de chanteuse, mais plus encore par sa détermination à défendre les causes qui lui tiennent à cœur : les artistes, les femmes, les jeunes, l’humanité douloureuse ainsi que sa région natale où elle revient volontiers partager ses enthousiasmes.

Née à Kénogami (Jonquière), la chanson, le théâtre, la télévision, le cinéma ont provoqué son exil. Mais elle succombe facilement aux opportunités qui lui permettent de participer à la vie culturelle du Saguenay–Lac-Saint-Jean. Elle a été la marraine du spectacle du 150e anniversaire de Jonquière, Le rêve de Marguerite, un texte d’Yvon Paré, membre de l’OB et de Danielle Dubé (qui sera reçue membre de l’Ordre le 7 juin) mis en musique par André Duchesne. Elle a été présente pour célébrer Kénogami en Fête en 2005. Elle a chanté au spectacle d’ouverture des Fêtes du 175e du Saguenay–Lac-Saint-Jean. Elle a participé à bien des évènements bénéfices, pour le Camp musical, la Maison Lamy et diverses institutions d’enseignement artistique, elle-même artiste polyvalente qui touche aussi bien à la danse, les arts visuels, la publication de texte, l’enseignement, la mise en scène, la production et la réalisation de spectacle.

À son actif, Sylvie Tremblay compte plusieurs albums et rôles-titres pour des œuvres musicales d’envergure dont Carmen de Robert Lepage en 1988, Gala de Jean-Pierre Ferland en 1989, et Nelligan de Tremblay/Gagnon en 2005. 

Chargée de cours à l'Université du Québec à Trois-Rivières, au sein de l’équipe de Rita Lafontaine dans le cadre du certificat en Expression théâtrale en 2010, elle revient sur la scène quand l’occasion se présente sous la forme d’une cause à défendre, notamment le 11 juin prochain, pour la soirée de soutien Radio-Canada Estrie. 

Le 7 juin prochain, Sylvie Tremblay, cinquième présidente d’honneur du Gala honorifique de l’Ordre du Bleuet, accueillera Gervais Arcand de Roberval (théâtre), Giuseppe Benedetto de La Baie né en Italie (arts visuels), Russel-Aurore Bouchard de Chicoutimi (écrivaine, historienne), Danielle Dubé de Métis-sur-Mer, Jonquière et Saint-Henri-de-Taillon (écrivaine), Madeleine Gauthier de Jonquière (Théâtre), Jacques Girard de Roberval (écrivain), Michel Marc Bouchard de Saint-Coeur-de-Marie, Lac-Saint-Jean (théâtre), Michel Dumont de Jonquière (théâtre) ainsi que les représentants des membres reçus à titre posthume, Stanislas d’Haese de Jonquière né en Belgique (théâtre et arts visuels) et Hélène Pedneault de Jonquière (écrivaine).    

Le fait qu’Hélène Pedneault soit reçue membre de l’Ordre du Bleuet à titre posthume a particulièrement touché l’artiste saguenéenne. Et pour cause. Il s’agit de célébrer l’impressionnante carrière d’une grande amie avec qui elle avait créé Viens on va se faciliter la vie, spectacle présenté quelques centaines de fois entre 1992 et 1995.  Une œuvre de mémoire qu’elle même a entreprise. En effet, depuis 2011, Sylvie Tremblay et Monique Fauteux (soliste dans Harmonium), doublent leur voix et leurs pianos, reprenant les mots d’Hélène et les chansons de Sylvie sur plusieurs scènes du Québec.

Christiane Laforge
16 mai 2014 


***

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire