mercredi 28 septembre 2022

Qui est Carl Gaudreault ?

 

Carl Gaudreault

 

 

Après des études interdisciplinaires en art en option cinéma et vidéo à l'Université du Québec à Chicoutimi, Carl Gaudreault fait son entrée à L'inis en 1999, au Programme long, profil producteur en cinéma et télévision. Il retourne ensuite au Saguenay pour assurer diverses fonctions aux Productions de la Chasse-Galerie.

 

En 2005, il fonde son entreprise,Télé-Boréale Productions. En automne 2009, il produit ses deux premiers projets: « Territoires secrets des désirs : la bisexualité », un documentaire destiné à Canal Vie, et « Scrapper l’art : l’exemple Jordi Bonet », documentaire unique pour Radio-Canada et ARTV sur la pérennité de l’art public au Québec.

 

Il est aussi membre fondateur de La Bande Sonimage, organisme d’aide à la production en cinéma et vidéo au Saguenay–Lac-Saint-Jean. En 2010, il devient réalisateur dans sa première réalisation documentaire, « Saint-Jean-Vianney, village englouti », un épisode de la série Tout le Monde en parlait de Radio-Canada. Il produit, en 2011, une minisérie documentaire sur l’art public au Québec et diffusé à ARTV. En 2011 il accepte le mandat de diriger les communications et le marketing au Festival international des arts de la marionnette.

 

Après une pause de 9 ans, pour travailler comme directeur de la promotion en radio et comme représentant télé pour le Groupe V Média, il revient à la production en créant Balado Boréal, une maison de production de balados. Son expérience en production documentaire lui donne un avantage dans le marché de la baladodiffusion. Il y a produit et animé « Bâtisseurs culturels », une série d'entrevues avec des artistes, artisans et travailleurs culturels qui ont contribué à la création des organismes ainsi qu'à la vivacité de notre communauté des arts et de la culture au Saguenay. De plus, depuis octobre 2020, il a accepté de diriger par intérim le Centre d’histoire Arvida et centre Sir William Price. Il ajoute ainsi une corde à son arc en muséologie.

 

Au cours des 20 dernières années, il a aussi été membre de plusieurs conseils d’administration dans le domaine culturel. En septembre 2022, il est devenu un membre du Comité des candidatures de la Société de l’Ordre du Bleuet.

 

 


Qui est Alayn Ouellet ?

Alayn Ouellet, membre du Comité des candidatures

 2022 © Photo Christiane Laforge

Enseignant pendant 37 ans au Collège d'Alma, commissaire d'exposition. auteur. Travailleurs culturel et collectionneur, Alayn Ouellet continue de s’impliquer passionnément sur la scène artistique locale, nationale et internationale.

 

Alayn Ouellet détient une Maîtrise en administration de la Columbia University (NY, USA), un certificat en Histoire de l'art de l'UQAC, une Maîtrise en Arts et traditions populaires de l’Université Laval, un Baccalauréat spécialisé en enseignement des arts plastiques de l’UQAM et a fait ses études collégiales à l’École des Beaux-Arts de Montréal.

 

En plus d’être un excellent pédagogue, il a mis sur pied, en 1979, l’un des premiers centres d’artistes autogérés au Québec, Langage Plus. Il aura présidé le conseil d'administration de ce centre pendant plusieurs années. De par son rayonnement et sa connaissance du milieu de l’art, Alayn a été, entre autres, invité à présenter de nombreuses conférences tant au Québec qu'à l'étranger et a fait partie de différents jurys au Canada et au Québec.

 

Alors qu'il enseignait au Collège d'Alma, il a pris la responsabilité de la mise en place et de la programmation de la salle d'exposition Espacepointca, aujourd'hui nommée Galerie du Collège d'Alma.

 

Sa très grande contribution à tous les niveaux a permis de faire rayonner le milieu québécois, ici et ailleurs.

 

QUELQUES FAITS SAILLANTS DE SON PARCOURS

 

·      Membre du comité éditorial de Zone Occupée, revue d'art actuel

·      Membre fondateur, président et administrateur du centre d'art actuel Langage Plus

·      Membre fondateur et administrateur du RCAAQ-Regroupement des centres d'artistes autogérés du Québec

·      Membre de plusieurs jurys, dont le Conseil des arts et des lettres du Québec et le Conseil des arts du Canada

·      Commissaire d'exposition(1972 à aujourd'hui)

·      Plusieurs expositions et évènements au Québec, au Canada, en France, au Japon et en Australie. Notamment : Rétrospective de l'artiste Daniel Dutil au Centre national d'exposition (2019), Papier matière (1983), Paper mater (1987), The Canadian difference (1989), Paysages intersites (1996), Transvernacularité(1999), In situ (2008-2009)

·      Professeur en arts et technologies informatisées, Collège d'Alma (1972-2009)

·      Expert en arts visuels du MCCQ - Politique d'intégration des arts à l'architecture (1995-1998) et spécialiste en arts visuels pour le même programme (1998-2020)

·      Directeur de la International House Galery de New York (1984-1986)

 

        (Source : Langage Plus)


     

 

samedi 27 août 2022

Qui est Chantale Leblond ?

 

 


Chantale Leblond, 
Comité des candidatures

Dîplomée d’études collégiales en sciences humaines du Dawson College de Montréal, elle termine un Certificat en études cinématographique à l’Université du Québec à Chicoutimi, pour aller par la suite à l’Université de Montréal pour un Baccalauréat en psychosociologie de la communication et une Maîtrise en communication.

 

Dès 1993, Madame Leblond multiplie les expériences professionnelles.  Comme spécialiste en communication, comme rédactrice ainsi qu’ agente de recherche et de planification socio-sanitaire, agente d’information, conseillère en développement culturel. Depuis 2016, elle est coordonnatrice du Répertoire de ressources culture-éducation.

 


Qui est Sonia Perron ?

 


Sonia Perron, Comité des candidatures
 © Photo Marie-Pier Thivierge

 

Née à Chicoutimi en 1962, Sonia Perron s’est d’abord impliquée dans le milieu culturel comme comédienne. Après un passage à la radio privée, elle devient animatrice à Radio-Canada puis réalisatrice d’émissions quotidiennes. Elle est aussi connue pour des documentaires radio et télé (Ici Première, Télévision de Radio-Canada et Télé-Québec).

 

Inspiré de faits vécus, son roman Billydéki (publié aux éditions Fides) a valu à l'auteure le prix Découverte au Salon du livre du Saguenay-Lac-Saint-Jean en 2019. Cette même année, elle a été finaliste au prix international Senghor pour un premier roman francophone. 

 

Elle a participé en 2022 à l’événement « Une nuit à l’auberge », un recueil de textes ainsi qu’une exposition itinérante, création des Écrivains de la Sagamie. Elle travaille à la rédaction de son prochain roman.

 

 

 


Qui est Chantale Hudon ?

Chantale Hudon, Comité des candidatures









 

Bien connue à titre de galeriste, Chantale Hudon a hérité de sa mère, Pâquerette Hudon une passion pour les arts visuels. Il allait de soi qu’elle reprenne le flambeau, en 1998 comme propriétaire de la Galerie d’Arts la Corniche, située sur la rue Racine de Chicoutimi.

 

Très engagée comme bénévole dans divers organisme culturels, Pâquerette Hudon, a fondé cette galerie en 1976. Dès 1980, sa fille Chantale devenait sa collaboratrice tout en poursuivant ses études, géographie, Histoire de l’art à l’UQWAC, cours en administration.

 

Chantale siège sur divers conseil d’administration : Sidac, de la Grande visite des peintres, des relationnistes du Saguenay–Lac-Saint-Jean, de l’Association des galeries d’art professionnels du Québec, du Théâtre La Tortue Noire, du Conseil des arts du Saguenay depuis 2021, et de la Fondation Timi depuis 2022. Pour elle c’est un retour à l’Ordre du Bleuet. Elle a fait partie de son conseil d’administration en 2011. Cette fois elle sera membre du Comité des candidatures.

 

Depuis sa fondation, la Galerie La Corniche a présenté plus de 250 expositions et collaboré avec différents musées.


 

Qui est Serge Bergeron ?

Serge Bergeron, administrateur, Ordre du Bleuet
 

Le Conseil d’administration de la Société de l’Ordre du Bleuet s’enrichit d’un nouveau membre bénévole. Serge Bergeron, artiste chanteur dont la carrière a évoluée dans plusieurs sphères de l’Éducation, actuel maire de Roberval a manifesté son intérêt pour l’Ordre du Bleuet après avoir assisté au dernier gala honorifique.

 

Il a exprimé son intérêt en ces termes : « C’est avec plaisir et intérêt que j’offre mes services afin de devenir membre du Conseil d’administration de la Société de l’Ordre du Bleuet. Ayant participé à votre gala annuel l’automne dernier j’ai beaucoup aimé la manière dont l’organisation rendait hommage aux gens de chez-nous qui se démarquent par leur contribution artistique et culturelle. Étant moi-même artiste, j’ai à cœur le développement culturel et l’encouragement des artistes régionaux et de ceux qui sont natifs de la région et qui performent par leur art à l’extérieur de notre région et qui sont des ambassadeurs de cette dernière. »

 

Lors de sa dernière assemblée, en juin dernier, les membres du CA se sont prononcés à l’unanimité en faveur de M. Bergeron.

 

Depuis son enfance, la musique a été sa grande passion. Diplômé du Conservatoire de musique de Chicoutimi (premier cycle) en chant classique, ainsi qu’en Lettres au Cégep de Chicoutimi, producteur de disques, animateur de soirée et de gala de tous genres, le chanteur , qui compte plusieurs albums à son crédit,  s’est produit dans différents pays, fort de savoir chanter en neuf langues.

 

Détenteur d’un certificat en enseignement de la formation personnelle et sociale de l’Université du Québec à Montréal et d’un autre en toxicomanie de la Faculté de médecine de l’Université de Sherbrooke où il a terminé une Maîtrise en administration de l’éducation Université de Sherbrooke.

 

Depuis 1983 il a cumulé les expériences en enseignement, aussi comme directeur notamment à la Commission scolaire du Pays-des-Bleuets de 2016 à 2021, avant de briguer le poste de maire de Roberval pour un premier mandat de quatre ans.

 

dimanche 22 mai 2022

Jacques Audette, récipiendaire de la médaille du Lieutenant-Gouverneur

 

Jacques Audette

J. Michel Doyon
Jacques Audette, membre du conseil d'administration de la Société de l'Ordre du Bleuet, a reçu la médaille du lieutenant-gouverneur pour les aînés. Cet honneur lui est rendu pour son remarquable engagement bénévole au sein de sa communauté. Cette médaille lui a été remise vendredi 20 mai par le lieutenant gouverneur J. Michel Doyon, lors d'une cérémonie qui s'est déroulée à l'école Charles-Gravel de Chicoutimi-Nord.

 

Sa candidature avait été déposée par l'AQDR (Association québécoise de défenses des droits des personnes retraitées et préretraitées de Roberval).

Gilles Ouellet

« Monsieur Audette a toujours su cultiver de  précieuses qualités de cœur dont l’honnêteté,  l’esprit d’équipe, l’humour, la loyauté en plus d’une  grande sensibilité. Spontané et impulsif, épris de  justice et fin négociateur, il a atteint des objectifs  qu’il s’était fixé au sein de divers organismes grâce à son talent de rassembleur, à sa ténacité, que dis-je, son obstination, son dynamisme et son sens du devoir » avait plaidé Gilles Ouellet, président de cette association, avant de résumer les principales actions entreprises par Jacques Audette de 1974 à ce jour.

Parmi ses réalisations les plus remarquables, M. Ouellet souligne sa prise en main de la bibliothèque qu'il avait mise sur pied avec cinq autres collaborateurs.  

« Il nous a laissé une bibliothèque prestigieuse qui atteint les objectifs de départ : animer et répondre aux multiples demandes des divers usagers. Véritable centre de ressources, la Bibliothèque Georges-Henri-Lévesque peut se vanter d’être le cœur de l’activité culturelle à Roberval en plus d’exercer un rôle éducatif et social d’importance. En collaboration avec le Salon du livre du Saguenay-Lac-Saint-Jean, cette bibliothèque accueille des auteurs et artistes de renom qui sont impressionnés par l’accueil qu’ils y reçoivent. »

 Au reçu de la confirmation de cet hommage qui allait lui être rendu le 20 mai, Jacques Audette a déclaré : « Je prends humblement cet hommage comme une reconnaissance de ma communauté. Le patrimoine, la diffusion, les arts, tous les domaines dans la culture et les organismes communautaires, cela a toujours été pour moi un grand plaisir de m'y impliquer pour le développement de ma ville d'adoption. »

Pour en savoir plus sur M. Audette, allez ICI 



samedi 21 mai 2022

Le Conseil d'administration de la Société de l'Ordre du Bleuet

 


Lors de son assemblée générale annuelle, les membres du conseil d'administration de la Société de l'Ordre du Bleuet, pour les arts et la culture au Saguenay–Lac-Saint-Jean ont reconduit les administrateurs dans leur poste respectif. Diane Boily à la présidence, Gilberte Dufresne vice-présidente Saguenay, Céline Larouche vice-présidente Lac-Saint-Jean, Danielle Larouche secrétaire, Régis Guérin trésorier. Michel Bonneau président ex-officio, Jérémie Giles fondateur et Jacques Audette complètent cette dynamique équipe de bénévoles.

Au Comité des candidatures, le conseil d'administration a nommé Marie-Josée Paradis à la présidence, qui pourra compter sur l'expérience et la collaboration d'Hélène Gaudreault et Céline Dion. La première tâche de la nouvelle présidente sera de recruter de nouveaux membres pour son comité. Avis aux personnes intéressées.

 

lundi 6 décembre 2021

Le 11 e Gala honorifique de l'Ordre du Bleuet, le 19 novembre à Alma, a été très apprécié.

Le Gala 11e anniversaire de l’Ordre du Bleuet, un franc succès

 

Les lauréats, les représentants des membres posthumes en compagnie du président d'honneur et de la présidente de la Société de l'Ordre du Bleuet pour les arts et la culture au Saguenay–Lac-Saint-Jean : Pascale Delhaise (représentant son compagnon Dominique Lévesque), Harold Bouchard, Aurélien Boivin, Diane Boily présidente de l'Ordre du Bleuet, Marie-Ève Munger, Alexandre Cloutier président d'honneur, Néo Lévesque (représentant son père Dominique), Jean-Marie Tremblay, Roger Lajoie, Clément Desbiens (représentant sa mère Françoise Desbiens), David Ellis et Roger Langevin. Absent sur la photo, Jean-Yves Soucy.

Après deux reports pour cause de pandémie, le 11e Gala honorifique de la Société de l’Ordre du Bleuet, organisme régional pour les Arts et la Culture au Saguenay–Lac-Saint-Jean, ne pouvait espérer plus belle assistance. Plus de 200 personnes ont surmonté les contraintes sanitaires pour assister à cet événement au cours duquel dix nouveaux membres de l’Ordre ont été honorés pour leur contribution exceptionnelle au développement et au rayonnement artistique, culturel et patrimonial de notre région.

 

C’est ainsi, que sous la présidence d’honneur de M. Alexandre Cloutier, président de la Commission scientifique et technique indépendante sur la reconnaissance de la liberté académique en milieu universitaire, en présence de Sylvie Beaumont,
mairesse d’Alma, ville hôtesse de ce Gala et de plusieurs députés des gouvernements fédéral et provincial, ces dix personnes ont été reçues « Membre de l’Ordre du Bleuet ».

À titre posthume : 


Représentant leur mère Françoise Desbiens,
 Clément et Luc en compagnie de Danielle Larouche,
secrétaire au C.A. de l'Ordre du Bleuet. 
© Ordre du Bleuet - photo Gilles Côté

Françoise Desbiens

Protectrice des artistes, cofondatrice de la Coopérative

de développement culturel, pour sa contribution exceptionnelle

à la diffusion de spectacles au Saguenay–Lac-Saint-Jean.


Représentant Dominique Lévesque, sa conjointe Pascale Delhaies 
et son fils Néo, en compagnie de Christiane Laforge, 
ex-présidente du Comité des candidatures et Membre de l'Ordre du Bleuet.
© Ordre du Bleuet - photo Gilles Côté

Dominique Lévesque

Fabuleux artiste de la scène, éducateur généreux et passionné,

prolifique créateur, pour sa contribution

au développement de la culture populaire et artistique québécoise.

 

Dans la catégorie Engagement :

 


Roger Lajoie accompagné de Germaine Tremblay
 ex-secrétaire du C.A. de l'Ordre du Bleuet.
© Ordre du Bleuet - photo Gilles Côté

Roger Lajoie

Pédagogue averti, précieux développeur social et culturel,

pour sa participation exceptionnelle au développement

et à la conservation du patrimoine au Saguenay–Lac-Saint-Jean.

 

Dans la catégorie Régionaux :

Harold Bouchard en compagnie de Gilberte Dufresne,
vice-présidente Saguenay de l'Ordre du Bleuet
© Ordre du Bleuet - photo Gilles Côté

Harold Bouchard 

Maître verrier au talent exceptionnel,

pour la restauration et la préservation des œuvres

du patrimoine national et mondial.

David Ellis en compagnie d'Hélène Gaudreault,
présidente par intérim du Comité des candidatures.
© Ordre du Bleuet - photo Gilles Côté

David Ellis

Violoncelliste émérite, membre fondateur du Quatuor Saguenay,

pour sa contribution exceptionnelle à la diffusion et à l’apprentissage

de la musique classique au Saguenay–Lac-Saint-Jean

Jean-Jules Soucy en compagnie de Régis Guérin,
 trésorier de l'Ordre du Bleuet
© Ordre du Bleuet - Gilles Côté

Jean-Jules Soucy

Artiste multidisciplinaire, spécialiste de l’art évènementiel,

pour le parcours exceptionnel et original de sa démarche artistique.

Jean-Marie Tremblay en compagnie de Céline Dion,
membre du Comité des candidatures
© Ordre du Bleuet - photo Gilles Côté

 Jean-Marie Tremblay 

Sociologue émérite et chercheur passionné, 

pour avoir donné un accès illimité aux œuvres des sciences sociales de notre temps. 

 

Dans la catégorie Diaspora :

 

Aurélien Boivin en compagnie
 du président d'honneur, Alexandre Cloutier
© Ordre du Bleuet - photo Gilles Côté

Aurélien Boivin

Professeur émérite, chercheur, auteur et ardent défenseur

de la littérature québécoise, pour sa contribution exceptionnelle

à la promotion et à la sauvegarde 

de la culture du Saguenay–Lac-Saint-Jean.

 

Roger Langevin en compagnie de Jacques Audette,
membre du C.A. de l'Ordre du Bleuet
 © Ordre du Bleuet - photo Gilles Côté

Roger Langevin 

Sculpteur international et professeur émérite,

pour son apport exceptionnel au domaine des arts visuels.

Marie-Ève Munger en compagne de Diane Boily,
présidente du C.A. de l'Ordre du Bleuet
© Ordre du Bleuet - photo Gilles Côté
 

Marie-Eve Munger

Soprano colorature et interprète lyrique exceptionnelle,

pour faire rayonner l’opéra et la région

du Saguenay–Lac-Saint-Jean à l’international

 

Devant plus de 200 personnes, dans une ambiance musicale créée par le trio Robert Pelletier aux percussions, Luc Lévesque à la basse et Pascal Beaulieu multi-instrumentiste, ont été projetées sur grand écran dix diaporamas résumant leur vie et leur carrière. Les textes, composés par Christine Martel, étaient lu par Paule Therrien, Bruno Paradis, Florence Boudreault et Éric Arsenault. Ils ont été enregistrés en studio par Anthony Brochu, technicien en travaux pratiques, Technique de communication dans les médias, Cégep de Jonquière et David Michaud, artisan-technologue et technicien du son à Radio-Canada, Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine.

 La conception et réalisation des diaporamas à partir des photos d’archives fournies par les lauréats  sont de Keven St-Pierre, monteur postproduction, Chicoutimi.

 Après la projection de son propre diaporama, chaque lauréat concerné montait sur scène pour voir son certificat d’honneur, agrémenté d’une lithographie numérique de l’artiste chicoutimienne Ann St-Gelais. Avec sobriété un hommage a été rendu aux membres reçus depuis 2019 aujourd’hui disparus, soit Gatien Moisan, Normand Laprise, Michel Dumont et Victor Dallaire.

 La soirée a été animée avec une émotion teintée d’humour par Catherine Doucet et Roger Lemay.

 Lors de son discours d’ouverture, le président d’honneur, Alexandre Cloutier, a évoqué la prise de conscience de l’importance des artistes qui dit-il, ont pris d’assaut les réseaux au pire temps de la pandémie, pour nous apaiser et nous faire rêver. 

 « Je crois profondément en ce devoir de reconnaissance et de mémoire envers nos bâtisseurs et ceux et celles qui, encore aujourd’hui pavent la voie aux autres dans les différents secteurs d’expression artistique. […] On dit souvent que la culture d’un peuple est son âme. Alors l’âme du Saguenay–Lac-Saint-Jean est particulièrement riche et bien vivante! »


***

Des réactions émues 

de plusieurs Membres reçus de l’Ordre du Bleuet

 Quelle belle soirée! 

 

Nous n'avons pas eu l'occasion de te dire hier soir toute notre appréciation de cette belle soirée à laquelle nous avons assisté mon frère Luc et moi, de même que nos conjointes et certains de nos enfants. Notre frère Mario n'a malheureusement pu se joindre à nous.

 

L'hommage fait à notre mère nous a touchés. Elle était là, avec nous, pendant quelques instants grâce au diaporama. Le texte la décrivant était juste, pertinent et représentatif de son amour pour les arts et les artistes.  

 

Nous te remercions à nouveau d'avoir soumis la candidature de notre mère et pour ton soutien dans toute cette démarche.

 

Notre mère ne recherchait pas les honneurs et les reconnaissances. Mais nous sommes convaincus que l 'hommage et la reconnaissance qui lui ont été faits hier soir l'auraient touchée au plus profond de son cœur.

 

Merci encore pour tout ce que tu as fait pour elle.

 

Clément Desbiens (fils de Françoise Desbiens)

 

***

 

Bonjour!

 

Nous avons passé une très agréable soirée remplie d’émotion. Que de bons mots j’ai reçus suite au gala. L’organisation était parfaite. Que de travail accompli! Vous pouvez être fiers de vous!

 

Merci d’avoir pensé à moi,  

 

Alexandre Cloutier 

Président de la Commission scientifique et technique indépendante sur la reconnaissance de la liberté académique en milieu universitaire

 

***

 Chère Madame Gaudreault, 

 

De retour à Québec, au lendemain du Gala, je tiens à vous remercier personnellement pour la belle soirée que nous avons connue hier soir et qui restera gravée dans ma mémoire et dans celle de mon épouse. J’aurais aimé m’entretenir avec vous pendant quelques instants mais je sais que vous étiez occupée à assurer le bon déroulement de cette soirée.

 

J’ai été honoré d’être accompagné par mon collègue universitaire et ex-député-ministre, Alexandre Cloutier, encore plus d’être reçu membre de l’Ordre du Bleuet. 


J’ai été ému par le texte de présentation et par le traitement accordé aux photos que j’avais fait parvenir. J’aurais peut-être fait un choix plus judicieux si c’était à refaire. Mais tout était parfait. J’aimerais bien avoir et le texte et la vidéo, si cela était possible. Ce serait un souvenir inoubliable. Vous présenterez mes plus sincères remerciements à celle qui l’a composé et aussi à celle qui l’a lu.

 

Vous savez Madame : j’ai reçu plusieurs autres décorations : Ordre du Québec, Ordre des Palmes académiques, Ordre des Francophones d’Amérique, l’Académie des lettres de la Société Royale du Canada et obtenu plusieurs prix dont celui d’Excellence des arts et de la culture de l’Institut canadien de Québec et le prix Air Canada.  Il me manquait la plus importante décoration : l’Ordre du Bleuet, décerné cette fois par mes pairs dans mon coin de pays dont je suis toujours attaché. Quelle belle reconnaissance! Et la sérigraphie est superbe ! 

 

Vous seriez aimable d’adresser mes plus sincères remerciements aux organisateurs et organisatrices de cette soirée. Je sais tout le travail que cela représente, moi qui n’ai jamais cessé de m’impliquer  à titre de bénévole dans divers organismes.

 

Aurélien Boivin

 

***

Cher monsieur Boivin

Un tel témoignage de votre part constitue pour notre comité organisateur , la rémunération la plus appréciable que l'on puisse espérer comme bénévoles  passionnés qui souhaitent de tout cœur combler de reconnaissance nos lauréats.

Pour cette raison, je partage avec tous mes collègues du CA et du Comité des candidatures votre message de reconnaissance qui est un baume pour l'âme de passionnés que nous sommes.

Recevez mes hommages et de même que de  toutes les personnes impliquées dans notre Gala reconnaissance, et longue vie à votre œuvre exceptionnelle!

Et n'oubliez pas que:

Les livres sont les abeilles transportant le vivifiant pollen d’un esprit à un autre. ~ James R. Lowell

Bonne fin de soirée!

Hélène Gaudreault, présidente du Comité des candidatures, Ordre du Bleuet


***

Madame Laforge,

 

Désolé de n’avoir pu vous rencontrer lors du gala de vendredi soir. Il faut en mettre la faute sur ces restrictions sanitaires, qui n’ont toutefois pas altéré la qualité de cette fête grandiose qui m’a profondément ému, tout comme mon épouse, ainsi que je l’ai confié à Madame Gaudreault, dès mon retour à Québec, le lendemain. Est-il besoin de vous rappeler que vous êtes  celle à qui je dois d’avoir posé ma candidature. Et pour cela, je vous en suis reconnaissant.

 

Je vous remercie de votre précieux message. J’ai moi-même découvert de grandes personnalités, lors de cette manifestation culturelle de grande qualité. J’ai même appris, imaginez-vous, que l’artiste Harold Bouchard est celui qui a réalisé les vitraux de l’église de mon village, Normandin. J’aurais donc aimé aussi m’entretenir avec deux autres lauréats : la grande colorature Marie-Ève Munger, qui m’a toujours impressionné, de même que le sculpteur Roger Langevin. J’ai en ma possession deux de ses sculptures, l’une de Félix Leclerc, l’autre de Maria Chapdelaine, l’héroïne de Louis Hémon, que Jean-Marc Bourgeois lui avait demandé de réaliser et qu’il m’a remises lors de gala de la BCP.

 

J’ai d’ailleurs présenté la candidature de mon grand ami Jean-Marc, à l’Ordre du Bleuet, à titre posthume.

 

Mais quelle belle et riche soirée que celle du gala de vendredi ! J’ai adressé mes félicitations à Madame Gaudreault, celle avec laquelle j’ai eu le bonheur d’être en contact et qui s’est bien occupée de moi, tout  comme mon collègue Alexandre, que j’ai été heureux de retrouver. 

 

Merci encore, Madame Laforge, et longue vie à l’Ordre, que je me ferai un plaisir de faire rayonner dans mon milieu, mais surtout de faire connaître le travail bénévole de ceux et celles croient en l’importance des arts et de la culture dans notre belle région, que je porte toujours en moi.

 

Aurélien Boivin

 

***

Chicoutimi, Québec.

Samedi soir, le lendemain du Gala de l'Ordre du Bleuet 2021.

 

Les Classiques des sciences sociales

http://classiques.uqac.ca/

 

À l'attention de Madame Christiane Laforge,

Membre de l'Ordre du Bleuet, et webmestre de l'Ordre,

 

Bonsoir chère madame Laforge,

 

Permettez-moi de vous remercier pour la confiance que vous m'avez accordée en me proposant de soumettre mon dossier de candidature à l'Ordre du Bleuet. Merci d'avoir cru en moi et dans l'oeuvre que nous sommes des centaines à bâtir, ce lieu de libre accès à la culture scientifique et philosophique de langue française que sont Les Classiques des sciences sociales.

 

Le Gala d'hier nous a permis de découvrir des personnalités fort attachantes qui, par leur détermination et leur talent, contribuent au rayonnement de la culture et au rayonnement de notre région dans le monde.

 

Ce fût une fort belle soirée et je n'imagine pas le nombre d'heures de travail que représente ce Gala 2021. La présentation des récipiendaires de l'Ordre était impeccable et nous permettait de découvrir à la fois la personnalité du créateur et l'immensité de l'œuvre accomplie.

 

Merci pour le bel hommage que vous nous avez rendu à nous tous et soyez assurée que nous serons nous montrer digne de l'honneur que vous nous avez fait en nous permettant de devenir membre de l'Ordre du Bleuet.

 

En 2013, ce fut l'Ordre National du Québec, en 2018 un hommage de l'Université technologique d'Haïti à Port-au-Prince et en 2021, ce fut ma région d'appartenance et de naissance qui m'honorait pour mon travail de partage. Sans toutes les personnes bénévoles, comme moi, qui ont et qui œuvrent encore aujourd'hui au développement des Classiques des sciences sociales, malgré mon enthousiasme et ma détermination, tout cela n'aurait pas été possible.

 

Merci de nous rendre hommage. Hommage que vous aussi méritez et avez reçu.

 

Merci de nous faire savoir quand la présentation des lauréats sur vidéo sera disponible. C'est un souvenir qu'on garde précieusement dans son coeur, vous savez.

 

Très chaleureusement,

Avec toute mon admiration,

 

jean-marie

 

***

 

Bonsoir Régis et Diane,

 

Je tiens à vous remercier sincèrement (et tout le reste de l'équipe!) pour la soirée exceptionnelle à laquelle vous nous avez invités. 

L'impressionnante organisation et la qualité des hommages rendus aux lauréats étaient particulièrement touchants et réellement inspirants.

Néo et moi nous souviendrons pour toujours de notre séjour au Lac St-Jean (merci pour l'hôtel très confortable) et de ce dernier hommage si pertinent rendu à notre cher Dominique de Bagotville qui nous manque tant.

 

Merci mille fois et au plaisir,

 

P.S. Merci beaucoup pour le bel article de Radio-Canada Régis.  

Serait-il possible pour vous de mettre la main sur l'article du Quotidien de vendredi matin passé concernant l'entrevue que j'ai faite au sujet de Dominique avec l'un des journalistes et de me l'envoyer par courriel? 

Ce sont de beaux souvenirs que j'aime garder pour mon fils.

 

Merci encore!

 

Pascale Delhaes

Comédienne

Enseignante français langue seconde

(514) 686-7097



****


Chère Diane,


J'ai été très impressionné par la qualité, la dynamique et le professionnalisme du 11e Gala honorifique 2021 de l'OdB. Je tiens à vous remercier et surtout à féliciter tous les membres du conseil d'administration, tous les membres des comités des candidatures et de financement, les responsables des communications et du programme, les responsables du comité des candidatures,  tous les collaborateurs et collaboratrices du GALA, les responsables de la direction artistique, de la réalisation des diaporamas et de la photographie, les responsables de l'animation,  les membres de l'Animation musicale, Christine Martel pour la rédaction des biographies des lauréats, et Ann Saint-Gelais pour la lithographie numérique. Je tiens à féliciter et remercier également Christiane Laforge dont l'expérience contribue grandement au succès de cet heureux événement. Bravo à toi, Diane, et à tous les membres de votre très grande et très compétente équipe qui a réalisé un gala qu'on n'oubliera jamais et qui a suscité de nombreux commentaires très positifs que j'ai eu le  plaisir d'entendre de la part des lauréats et des accompagnateurs et accompagnatrices, qui semblaient ne plus vouloir quitter la salle. BRAVO MILLE  FOIS!
Roger Lajoie                                                                                                           20 nov. 2021

 

 


Quelques photos souvenirs


Catherine Doucet et Roger Lemay
ont animé le Gala avec brio.


Sylvie Beaumont, mairesse d'Alma
ville hôtesse du Gala.





Le conseil d'administration de la Société de l'Ordre du Bleuet :
Régis Guérin trésorier, Diane Boily présidente, Michel Bonneau
 président ex officio, Jérémie Giles président fondateur,
Céline Larouche vice-présidente Lac-Saint-Jean,
Jacques Audette administrateur, Danielle Larouche, secrétaire.
Absente sur la photo Marie-Josée Paradis.
Une équipe qui a travaillé fort pour réaliser ce Gala honorifique 2021.


Hélène Gaudreault, présidente pat intérim du Comité des candidatures 
et sa précieuse complice Céline Dion.
 Elles ont tenu la barre du Comité des candidatures
et fait des prouesses pour gérer la rédaction des textes,
 la mise en lecture, le tri des photos des diaporamas 
et veiller à maintenir le contact et le moral des lauréats
 qui ont dû patienter 13 mois avant d'être reçus
 Membres de l'Ordre du Bleuet.