jeudi 8 novembre 2018

Qui est Max-Antoine Guérin?

Max-Antoine Guérin, membre du Comité des candidatures de l'Ordre du Bleuet
©Courtoisie - photo Sophie Gagnon-Bergeron
Happé par les mots dès son jeune âge, Max-Antoine Guérin met son talent de communicateur au service de plusieurs organismes culturels majeurs. 

Après son baccalauréat en linguistique à l’Université du Québec à Chicoutimi, où il a étudié et travaillé comme assistant en recherches jusqu'en 2011, il rejoint Zoom Photo Festival Saguenay. Il en devient le  responsable des communications, des relations avec la presse et des médias sociaux. Poste qu’il occupera aussi, simultanément, au Salon du livre du Saguenay–Lac-Saint-Jean, au Festival Regard sur le court métrage, au Festival international cinéma francophone en Acadie, à L'Acadie Rock et au Festival de cinéma de Québec. Reconnu comme formateur pour les organismes culturels en communication marketing et stratégie sociale par le Conseil des arts du Canada, il a représenté des artistes et organismes canadiens dans diverses initiatives internationales en Europe et ailleurs.

Au fil des ans, il contribue comme auteur, poète et photographe à plusieurs publications (revues, livres), comme Lutte avec Nicolas Lévesque aux Éditions La Peuplade et cinq recueils publiés à compte d'auteur. Le collectif Marie-Andrée-Gill et Max-Antoine Guérin a remporté une bourse de 6 000 $du Programme pour les arts et les lettres du Saguenay–Lac-Saint-Jean en septembre 2012.

M. Guérin a présidé le collectif 3REG. Administrateur au conseil d’administration du Centre Bangdu Zoom photo festival Saguenay et du Festival La Noce, il est cofondateur et associé chez Canopée Médias, cofondateur et président de la salle Le CAVÔ, initiateur de la Ligue de jeux vidéo de Saguenay dont Ubisoft Saguenay est le présentateur. Le CAVÔ, situé sur la rue Racine à Chicoutimi, se veut un lieu de diffusion intermédiaire misant sur l’underground, le cinéma, la photographie, l’humour, la musique et les jeux vidéo.  

Initiateur de l’Ordre de la Camerise qui, sous forme de portraits publiés sur Facebook, souligne l'apport des jeunes à la vie communautaire et culturelle du Saguenay-Lac-Saint-Jean, Max-Antoine est, en plus, partenaire de la Maison du développement durable du Saguenay–Lac-Saint-Jean.

Depuis juin dernier, Max-Antoine Guérin a rejoint le Comité des candidatures de l’Ordre du Bleuet. Nul doute qu’il contribuera à souligner l’apport exceptionnel aux arts et à la culture de notre relève.





mercredi 31 octobre 2018

Qui est Virginie Tanguay?

Virginie Tanguay, administratrice
au conseil d'administration de l'Ordre du Bleuet.

Diplômée en Arts et Lettres (profil communication) du Cégep de Jonquière, technicienne en foresterie formée au Centre de Roberval, Virginie Tanguay greffe des mots aux couleurs pour exprimer ses passions. 

Émule du peintre Jacques Hébert qui a traversé son enfance à titre de beau-père, assez longtemps pour la convaincre pratiquer le plus beau métier du monde, elle franchit ses 10 ans avec la certitude de ses ambitions : devenir mère et artiste.

Née à Saint-Prime le 26 novembre 1976, robervalloise d’adoption, Virginie est décrite comme  « Amoureuse des grands espaces, de tout ce qui est vivant, c’est là qu’elle puise son inspiration. Elle se laisse bercer par le folklore québécois. L’aquarelle lui permet d’exprimer la douceur et la transparence, tout en demeurant énergique. Rendre l’ambiance d’un lieu dans toute sa pureté est son objectif. » (Extrait de: Virginie Tanguay. « Artéfacts Tome III - Gens du pays. » iBooks.)

Ces dernières années, elle a complété une œuvre majeure,  Artéfacts, une trilogie dont le tome I Là où nous sommes, conte, récits et aquarelles, publié à compte d’auteur a suscité l’intérêt de la maison Editiö,  qui en a repris la publication, suivie du tome II, Lieux d’origines, et du tome III, Gens du Pays, tous traduits en français, italien, allemand, anglais, espagnol et portugais. 

Se confiant, lors d’une entrevue accordée à Isabelle Tremblay du journal Progrès-Dimanche en novembre 2016, l’auteure et aquarelliste déclare qu’il s’agit d' « Une culture d'arts, de lettres, d'histoires et de traditions pour rendre hommage à des hommes et des femmes enracinés. Ils ont aimé, défriché, labouré, bâti, semé pour un avenir meilleur. Que dans leurs traces laissées au passage persiste le vert tendre de l'espoir! »

Récipiendaire de plusieurs prix, Virginie Tanguay est membre de la Montréal Art Academia et de l’Institut des arts figuratifs.

Aujourd’hui, elle est membre du conseil d’administration de la Société de l’Ordre du Bleuet, présidé par Michel Bonneau.




Qui est Céline Larouche?

Céline Larouche, nommée administratrice au conseil d'administration de l'Ordre du Bleuet 
© Photo Christiane Laforge - Ordre du Bleuet

Poète, romancière, éditrice, Céline Larouche n’est retraitée que de sa carrière d’enseignante, après 34 ans de service. Native de Mistassini, mère de quatre enfants, grand-mère de trois petits-enfants, elle alimente son désir de découvrir les autres par les voyages, mais aussi par l’accueil d’étrangers. La somme de ses expérience, elle l’a partagée pendant quatre ans avec les jeunes, comme mentor pour Académos.

De 1994 à 2013, Céline Larouche a publié cinq recueils de poèmes et six romans. Deux ouvrages sont en préparation, des poèmes sous le titre De braises et de cendres et un roman Toi de l’instant. Auteure de contes pour enfants, elle a aussi participé à des collectifs de nouvelles et de haïkus, ainsi qu’à des activités mariant peinture et poésie

Lectrice et correctrice de manuscrits, de mémoires de maîtrise, conférencière dans les écoles et les bibliothèque, elle coordonne les déjeuners mensuels du Pavillon Camil-Lavoie d’Alma (section bureau) et pratique l’économie sociale en aidant une petite entreprise pour ses fonds de roulement. Soucieuse de l’environnement, elle a été secrétaire de l’Association pour la défense du Petit Marais à Saint-Gédéon, poste qu’elle occupe maintenant au comité d’environnement de l’AREQ-02

Co-fondatrice des Éditions Félix, dont elle a été secrétaire et présidente, elle a fait partie d’un groupe de compétence en lettres et éditions au Conseil des arts et de la Culture. Responsable du volet littéraire de la Fête des arts de Métabetchouan-Lac-à-la-Croix, secrétaire pendant un temps à l’Association professionnelle des Écrivains de la Sagamie dont elle est membre, elle a été nommée au conseil d’administration Les universitaires du 3âge à l’Université du Québec à Chicoutimi.

Fondatrice de l’association Les poètes du bleu pays, membre active du Clan des mots qui se produit chaque mois au Côté-Cour de Jonquière, elle l’est aussi de la Fédération québécoise du loisir littéraire. En 2001, avec Yvon Leblond, elle a fondé les Éditions SM, comptant à ce jour une cinquantaine d’ouvrages publiés : poésie, roman, nouvelle, biographie, théâtre, essai. 

En 1998, Mme Larouche a reçu la médaille de l’Assemblée nationale pour son implication dans la promotion de la langue française dans le cadre de ses cours en sciences de la nature et sciences physique, ses expos-sciences et impro-science.

Et aujourd’hui, Céline Larouche est membre du conseil d’administration de la Société de l’Ordre du Bleuet. 



mardi 30 octobre 2018

Le conseil d'administration de l'Ordre du Bleuet recrute



Depuis sa fondation l'Ordre du Bleuet a pu compter sur le dévouement et la constance d'administrateurs bénévoles. Ils se créent des liens, des amitiés, une complicité. Cela est ressenti plus fortement lorsqu'un membre de l'équipe annonce son départ. 

Au cours de l'été dernier, il y a eu comme un vent d'automne qui a soufflé sur la Société de l'Ordre du Bleuet. L'arbre a perdu quelques feuilles. 

Germaine Trembla remettant le certificat d'honneur à Jean-Marc E. Roy
 reçu Membre de l'Ordre du Bleuet en 2017

Notre secrétaire de longue date, Germaine Tremblay, fière maman du célèbre danseur, chorégraphe et musicien Guillaume Côté, a dû mettre fin à son engagement afin de disposer de plus de temps pour ses petits-enfants. Nous tenons à la remercier pour toutes ces années où elle a travaillé au service d'une cause qui lui tient à cœur : les arts et la culture.  

Guylaine Hébert remettant le certificat d'honneur à Dany Turcotte
reçu Membre de l'Ordre du Bleuet le 2 juin 2018.

L'équipe de Michel Bonneau a perdu sa vice-présidente au Lac, la dynamique Guylaine Hébert qui a grandement contribué au franc succès de notre 9e Gala, le 2 juin dernier à la salle Maria-Chapdelaine-Desjardins de Dolbeau-Mistassini. Ce fut court mais intense. Merci Guylaine.

Benoît Gauthier remettant le certificat d'honneur à Rina Simard
représentant Jean-Paul Lapointe reçu Membre de l'Ordre du Bleuet en 2018,
à titre posthume.

Enfin, le discret Benoît Gauthier, a dû lui aussi avec regret renoncer à poursuivre l'aventure.

Malgré l'hiver qui frappe à la porte, notre conseil d'administration ose croire au retour des hirondelles. Le recrutement est amorcée et porte déjà fruits. Deux Jeannoises réputées dans le monde des arts viennent de se joindre à nous. Il s'agit de Céline Larouche d'Alma, poète, écrivaine et éditrice et de Virginie Tanguay, artiste peintre de Roberval. Nous vous en reparlerons sous peu.

Pendant ce temps, les membres du C.A. ont procédé à des nominations lors de leur dernière rencontre. Danielle Larouche est la nouvelle secrétaire de l'Ordre, tandis que Diane Boily est la nouvelle présidente au Lac. 

Il y a encore un poste à combler comme administrateur pour le Saguenay pour compléter l'équipe du président Michel Bonneau. 

Les lauréats 2018

Mission accomplie, une fois de plus, grâce au travail des membres du conseil d'administration et de l'équipe du Comité des candidatures. Un rappel du Gala 2018 : Sous le regard satisfait de la présidente du Comité des candidatures, Christiane Laforge, Jacinthe Couture, Colette Hébert-Boillat, Micheline Hamel, Marie-Nicole Lemieux, Rina Simard (Jean-Paul Lapointe) Michel Bonneau président de la Société de l'Ordre du Bleuet, Réal Fortin (André Dédé Fortin), Guylaine Grégoire, Dany Turcotte, Lyne L'Italien, Christian Roberge et Jérémie Giles, fondateur et président ex-officio de l'Ordre du Bleuet.

jeudi 26 avril 2018

NOS COMÉDIENS LECTEURS EN STUDIO


Daniel Jean, metteur en lecture, Paule Therrien lectrice pour l'Ordre du Bleuet depuis 2011,
Gilles Chamberland technicien du son.
© Andrée-Anne Lachaine photographie



L'enregistrement des textes a nécessité plusieurs heures en studio. Une fois de plus, notre metteur en lecture, Daniel Jean a réuni trois comédiens lecteurs parmi les plus belles voix de la région. 

Christian Ouellet

Diplômé du baccalauréat interdisciplinaire en art de l’UQAC, Christian Ouellet, prête son talent de comédien à plusieurs compagnies régionales : Les Têtes Heureuses, Le Théâtre La Rubrique, Le Théâtre 100 masques,  La Société d’Art lyrique du royaume, Le Théâtre Faux-Coffre, Les Amis de Chiffons. Metteur en scène, on l’a vu à l’œuvre pour plusieurs de ces théâtres, dont de Serge Boucher pour le théâtre Mic Mac, Entre-Deux pour La Rubrique. Il a collaboré à la création de la pièce Les Sens pour cette même compagnie. Il a fait une  tournée pour les Jeunesses musicales du Canada dans La Veuve Joyeuse et a participé au Festival Transamérique dans La Marea.

Avec Sara Moisan, il vient de jouer pour une cinquantième fois dans la production du théâtre La Tortue Noire Le Petit Cercle de craie, présentée avec succès au Québec et en France.

Depuis plusieurs année, Christian Ouellet prête sa voix aux textes de présentation des lauréats de l'Ordre du Bleuet. 


Paule Therrien

Qui ne se souvient pas, avec tant de regret, de cette extraordinaire journaliste et animatrice qui a fait les belles heures de Radio-Canada au Saguenay–Lac-Saint-Jean? De ses études en Arts et technologies des médias au Collège de Jonquière, de ses expériences en théâtre partagées avec Lyne L’Italien dans sa jeunesse, de son intérêt sincère envers la communauté artistique du Saguenay–Lac-Saint-Jean, Paule a accumulé un imposant bagage de connaissances lui permettant de nous offrir des entrevues toujours intéressantes et profondément humaines. Lorsque cette voix, une des plus belles de la radio, s’est tue, conséquence des coupes budgétaires par la direction de Radio-Canada, nombreux étions-nous à ressentir un deuil. 


Pour une cinquième année, Paule Therrien est une lectrice de l’Ordre du Bleuet. Rappelons que ces lectures sont diffusées sur Internet peu après chaque Gala honorifique de l’Ordre. 

Et le 2 juin prochain, pour une troisième année, elle sera maître de cérémonie en duo avec Daniel Jean. 

Patrice Leblanc


Après un exil, heureusement bref, hors de sa région d'adoption, Patrice Leblanc est revenu en force avec son énergie, sa belle folie créatrice, et sa ruche mentale aux mille et une idées théâtrale. Ce comédien musicien à la voix d'un ténor, cascadeur à ses heures et sportifs passionné, a joué dans près de 40 productions régionales. Il a tenu une quinzaine de rôle à la télévision; il a joué pour les télé-séries telles que Mensonges, O, Ces gars-là ainsi que dans les longs métrages comme Le mirage, Antoine et Marie (1er rôle), sans jamais cesser de se perfectionner, multipliant les stages dans différentes disciplines.

Patrice Leblanc est aussi co-fondateur du Théâtre Faux-Coffre dont il est co-directeur artistique et, depuis janvier 2018, directeur général.


***

La Société de l'Ordre du Bleuet tient à remercier Radio-Canada pour nous avoir permis de profiter de la qualité de son studio d'enregistrement. 






mercredi 25 avril 2018

Le Trio LAD fera l'animation musicale du 9e Gala de l'Ordre du Bleuet, le 2 juin 2018




Pour son Gala honorifique annuel, la Société de l’Ordre du Bleuet met tout en œuvre pour engager des artistes de la région. C’est ainsi que le 2 juin 2018 le Trio Lad fera l’animation musicale de cette soirée particulière. 

Jean-Pierre Boutin bassiste, Louis Bergeron, pianiste, Dany Bouchard saxophoniste
© Photo courtoisie


Trio LAD

Le trio LAD est une formation jazz composée de musiciens talentueux bien de chez-nous. Depuis plus de 15 ans, Dany Bouchard (saxophone et percussions), Jean-Pierre Boutin (basse) et Louis Bergeron (piano) sont unis par leur passion commune: l’exploration musicale.  Tous les trois bien présents dans le milieu culturel du Lac-Saint-Jean, leurs influences respectives couvrent un spectre très varié de styles musicaux, mais le jazz demeure toujours le bon argument pour les réunir en toute circonstance. Menés par une recherche constante de nouvelles sonorités, ils ont fait leur marque dans leur milieu par la musique d’ambiance, la production de spectacles (Les jeunesses musicalesen 2006) et même par des ateliers sur l’improvisation auprès de jeunes élèves du niveau primaire. Toujours avec un immense respect pour la tradition jazz, le trio se démarque par l’audace de son répertoire en se permettant quelques revisites de mélodies classiques, traditionnelles et de musique populaire. Une saveur musicale qui nous charme dès les premiers instants.



Louis Bergeron

Louis Bergeron a fait ses études collégiales en piano classique au Collège d'Alma et universitaires en interprétation piano jazz à l’Université de Montréal. Il œuvre dans la région depuis une vingtaine d’année au sein de formations notoires telles que La Bande originale, QuébecIssime, Le Cabaret de la relève, ainsi que comme pianiste de jazz dans divers duos, trios et quatuors. Ses talents d’improvisateur et sa grande flexibilité en font un pianiste recherché et apprécié comme accompagnateur pour plusieurs chanteurs/chanteuses ainsi que pour plusieurs chorales du Saguenay Lac-St-Jean dont Le rassemblement choral du Saguenay–Lac-St-Jean et le Chœur Aquilon à Alma. Il enseigne également la musique à l’École de musique de St-Félicien et à la Polyvalente de Normandin pour le programme de musique-études.






Dany Bouchard

Dany Bouchard est un musicien de formation actif dans la région du Saguenay Lac-St-Jean depuis 33 ans. Diplômé du Collège d'Alma en musique populaire et de l'UQAM. Membre de plusieurs groupes musicaux aux styles et genres variés, comme Le quintette a quatre (ambiance jazz/pop), Les Crooners Cogneurs (blues rock), Ambiophobe (funk psychédélique), il a su tout au long de sa carrière s’amuser et performer avec de nombreux partenaires et amis pour ainsi vivre sa passion avec vivacité et engagement. 

Présentement actif sur la scène punk rock québécoise à titre de bassiste avec le groupe Pibrac, Dany Bouchard ressent toujours l’appel du jazz lorsque l’occasion se présente. Saxophoniste, percussionniste et bassiste sont les rôles musicaux de ce musicien primois aux multiples facettes.




Jean-Pierre Boutin

En plus d’être un enseignant dévoué en musique, histoire et géographie, Jean-Pierre Boutin n’a jamais cessé de rayonner dans ses activités musicales autant en spectacle qu’en studio. Depuis ses débuts dans les années 90 comme bassiste au sein des formations TKQ (groupe rock) et Logistik 22 (QuébecIssime), il s’est fait l’acolyte de noms bien connus de la région (Luc Boulianne country band) et s’est vu confier la direction de plusieurs projets musicaux dont celle du Cabaret de la relève de Roberval.

 




samedi 31 mars 2018

Les noms des dix lauréats 2018 de l'Ordre du Bleuet




Le 29 mars dernier, la société de l’Ordre du Bleuet et la Ville de Dolbeau-Mistassini conviaient les médias à une conférence de presse conjointe ayant pour objet le dévoilement des lauréats 2018 de l’Ordre du bleuet, la présentation des présidents d’honneur, les détails de son Gala 2018 et quelques primeurs caractérisant la nouvelle saison. Pour sa part, la Ville de Dolbeau-Mistassini présentait les éléments du parvis qui sera installé devant son hôtel de ville et annonçait la tenue de la cérémonie de reconnaissance des 8 premières personnalités dolmissoises honorées.

Plusieurs lauréats de l'Ordre et les représentants de la catégorie posthume étaient présents à cette rencontre.

Rina Simard représentait le regretté Jean-Paul Lapointe, Réal Fortin représentait son frère, le regretté André Dédé Fortin,Marie-Nicole Lemieux, lauréate de la catégorie Diaspora et Colette Hébert Boillat lauréate de la catégorieEngagement, et Hélène Fortin, sœur d'André et de Réal.
© Andrée-Anne Lachaine photographie


SOCIÉTÉ DE L’ORDRE DU BLEUET
LES 10 LAURÉATS 2018 SONT CHOISIS
  
Dolbeau-Mistassini, 29 mars 2018— Dix personnalités seront honorées du titre de Membre de l’Ordre du Bleuetà l’occasion du 9eGala qui aura lieu le 2 juin à 19 h 30 à la Salle Desjardins-Maria-Chapdelaine, sous la double présidence d’honneur de messieurs Camil Vézina et Robin Boulianne.

Après une analyse soignée, le jury du comité des candidatures a choisi de rendre hommage aux artistes exceptionnels ci-dessous mentionnés, pour leur extraordinaire implication dans le milieu culturel de la région. Ceux-ci seront reçus Membres de l’Ordre du Bleuetau cours du Gala honorifique qui leur rendra hommage, une activité de prestige ouverte à tous.


CATÉGORIE LAURÉATS RÉGIONAUX


Jacinthe Couture

Née à Chicoutimi, Jacinthe Couture a entrepris ses études musicales avec sa mère et, par la suite, avec Anna-Marie Globenski et Robert Weisz à l'Université Laval. Elle a complété un Artist Diploma à l'Université d'Indiana à Bloomington où elle a étudié avec Gyorgy Sebok, Janos Starker, Josef Gingold et Franco GuIli. Plusieurs prix prestigieux soulignent l’excellence de cette pianiste dont celui du Concours de l'Orchestre Symphonique de Montréal, le Concours national de Radio-Canada, le Civic Orchestra competition de Chicago et le Prix d'Europe. Depuis ses débuts au Carnegie Recital hall, en 1977, Jacinthe Couture s'est fait entendre sur les scènes d'Europe, des États-Unis et du Canada que ce soit comme soliste ou chambriste. Elle a également collaboré avec des artistes tels que Janos Starker, Lorand Fenives, Gérard Poulet, Rodney Freind, Chantal Juillet, Bruno Pasquier, James Campbell et Gary Hoffman, ainsi qu'avec le Quatuor Alcan. Parallèlement à ses activités pianistiques, elle a enseigné à l'Académie Sibelius en Finlande, à l'Université d'Indiana, à l'université du Massachusetts, à l'Université de Montréal, au Centre d'Arts d'Orford et au Conservatoire de Musique du Québec à Saguenay.




Guylaine Grégoire

La violoniste québécoise Guylaine Grégoire est reconnue comme musicienne polyvalente et artiste engagée dans la communauté. Elle effectue plusieurs recherches et perfectionnements au niveau du bien-être corporel, de la pédagogie et de l'interprétation de la musique baroque. Elle fera presque toutes ses études universitaires avec Mauricio Fuks. Elle obtiendra un baccalauréat avec grande distinction à l'Université McGill avant de terminer une maîtrise à l'Université de Montréal. En 1990, elle sera nommée professeure-assistant à l'Ecole Yehudi Menuhin de Londres. Très impliquée auprès des étudiants et professeurs de la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean, elle dirige l'ensemble baroque du Conser-vatoire, offre du soutien à l'enseignement dans la région, enseigne et dirige l'orchestre au Camp musical du Saguenay–Lac-Jean, préside l'Association des Cordes et agit comme membre de la commission pédagogique du Festival de Musique du Royaume. Depuis plusieurs années, Guylaine joue régulièrement avec l'ensemble Arion de Montréal. Elle occupe un poste régulier comme professeure de violon et de musique de chambre au Conservatoire de Saguenay. Elle est la fondatrice et directrice générale de l'organisme Les Porteurs de musique.




Micheline Hamel

Née à Chicoutimi, Micheline Hamel mène une double carrière de musicienne et de peintre. Bachelière en pédagogie et diplômée du Conservatoire de Musique de Chicoutimi, elle a consacré 33 ans à l’enseignement de la musique et des arts au secondaire. À sa retraite, en 2001, elle peut enfin vivre pleinement sa deuxième carrière, celle d’artiste-peintre, amorcée en dilettante depuis plusieurs années. Elle explore le médium de l’aquarelle auprès de plusieurs aquarellistes québécois, mais c’est avec le maître américain Frank Web que sa peinture prend force et maturité. Elle est membre de la Société canadienne de l’aquarelle (SCA) et de l’institut des Arts figuratifs (IAF). Cofondatrice de l’association Les Artistes de la Maestria, regroupement régional d’artistes professionnels, dont elle occupe la présidence depuis janvier 2007. De 2001 à 2007, elle assume le poste de directrice artistique de l’évènement Rencontre des Arts de Saint-Jean-sur-Richelieu. En décembre 2007, elle participe au 7eSalon international de la Société Nationale des Beaux-Arts de Paris (SNBA), qui se déroulait au Carrousel du Musée du Louvre à Paris. 


 
Crédit photo : Sophie Gagnon-Bergeron
Lyne L’Italien

Le travail exceptionnel de Lyne L’Italien est reconnu par le milieu culturel du Saguenay–Lac-Saint-Jean ainsi que sur la scène nationale comme un élément essentiel pour la continuité d’une pratique artistique viable. Malgré une impressionnante feuille de route, elle a fait le choix d’exercer au Saguenay où elle s’investit totalement. Dès le début des années 80, elle participe avec vigueur et détermination au développement de la pratique théâtrale et à la promotion de cette discipline à titre de comédienne et travailleuse culturelle. Son engagement l’amènera d’ailleurs à mettre de côté une carrière prometteuse d’interprète pour se consacrer davantage à la gestion et à l’administration des arts de la scène, où elle s’évertue à défendre les droits des créateurs et à leur offrir les meilleures conditions possible. Elle œuvre depuis plus de 25 ans au sein du Théâtre La Rubrique, compagnie de théâtre importante dans le paysage théâtral du Québec. C’est également grâce à sa grande détermination, que le Festival international des Arts de la Marionnette à Saguenay a pu renaître de son sommeil avec brio.


 
Crédit photo Sophie Guillemette
Christian Roberge

Christian Roberge est membre de la Troupe de théâtre Mic-Mac depuis près de 30 ans. Il s'est impliqué à plusieurs niveaux que ce soit sur le plan administratif ou artistique. En effet, en 1988, il joint les rangs de la compagnie pour faire valoir, entre autres, ses talents de scénographe. Graphiste de formation, designer de profession, il possède un sens artistique qu'il met à profit au sein des productions annuelles en se dédiant à la conception de décors, costumes et accessoires. En 2009, il a assuré la mise en scène d'une lecture publique de La Robe de Gulnara d’Isabelle Hubert. À l'occasion, il donne un coup de main à la régie technique. Président du conseil d'administration du Théâtre Mic-Mac, il se soucie grandement de la place qu'occupe notre théâtre au niveau local, régional et provincial.



CATÉGORIE ENGAGEMENT


Colette Hébert-Boillat entourée de son petit-fils
William et de sa fille Annie.
© Andrée-Anne Lachaine photographie

Colette Hébert-Boillat

Née à Dolbeau-Mistassini le 12 décembre 1926, troisième d’une famille de 12 enfants, Colette Hébert a baigné dans un environnement culturel qui ne l’a jamais quitté. Lauréate du programme de piano à l’Université Laval en 1946 et lauréate en chant en 1948, elle obtient un brevet d’enseignement en piano qu’elle enseignera le piano, de même que l’orgue et le chant pendant 30 ans. En 1966, elle fait des stages à l’université Laval en psychomusi-cologie et, en 1968, méthode ORSSS en rythmique. Elle crée et devient directrice d’une école des Arts à Dolbeau-Mistassini, et anime une troupe de théâtre appelée THMB en 1999. Elle fonde et dirige une chorale Gospel. En 2003 elle travaille à l’adaptation du scénario du Fantôme de l’Opéra. En 1971, avec Jacqueline Lussier, elle ouvre et dirige L’École des arts, créant plus de 22 emplois, offrant 20 disciplines d’art à plusieurs centaines d’enfants et adultes. Ainsi, au cours de sa carrière, elle aura initié près de 2500 enfants à la musique.


CATÉGORIE DIASPORA


Photo Andrée-Anne Lachaine

Marie-Nicole Lemieux

La contralto Marie-Nicole Lemieux est née le 26 juin 1975 à Dolbeau. Elle a fait ses études musi-cales au conservatoire de musique du Québec à Chicoutimi et les a poursuivies à la même insti-tution à Montréal. Par sa voix chaude, ample, sa présence très spéciale sur scène, sa simplicité, Nicole Lemieux a bâti sa renommée, reconnue dans tous les milieux de la musique. Sa carrière débute en 2000, lorsqu’elle remporte le 1erprix du Concours de la reine Fabiola et celui du Concours musical international Reine-Élisabeth en Belgique. Son ascension internationale progresse rapide-ment et, depuis, elle se produit sur les plus grandes scènes du monde. Mme Lemieux est Chevalier de l’Ordre National du Québec,ainsi que membre de l’Ordre du Canada, Chevalier de l’Ordre de la Pléiade (Ordre de la francophonie et du dialogue des cultures). Elle est également Docteur honoris causa de l’Université du Québec à Chicoutimi.


 
Photo CP presse
Dany Turcotte

Dany Turcotte est né en 1965 à Jonquière. Il a  étudié en Arts et technologies des médias dans l’espoir de devenir animateur de radio. C'est au Cégep de Jonquière qu'il devient membre du Groupe Sanguin avec son mentor Dominique Lévesque et plusieurs étudiants, dont Marie-Lise Pilote, Émile Gaudreault, Bernard Vandal. En 1986, le groupe migre vers Montréal où il connaît un grand succès. Dany Turcotte est particulièrement apprécié pour ses rôles de Dany Verveine et du propriétaire de blocs. En 1990, suite au départ de plusieurs membres de l'équipe, le Groupe Sanguin deviendra le duo Lévesque et Turcotte. Malgré son grand succès, Dany Turcotte et Dominique Lévesque mettent fin à leur duo au début des années 2000 pour se concentrer l’un et l’autre sur leur carrière solo à la télévision. Dany Turcotte deviendra alors le fou du roi dans l’émission Tout le monde en parle auprès de Guy A. Lepage et animera l’émission La petite séduction. M. Turcotte est avantageusement connu pour son soutien à de nombreuses causes humanitaires et son attachement indéfectible à sa région natale.


CATÉGORIE LAURÉATS À TITRE POSTHUME


 
Crédit photo Fondation André Dédé Fortin
André (Dédé) Fortin

André Fortin, « cet homme qui brillait comme une comète » est né au Lac-Saint-Jean, à Saint­Thomas-Didyme le 17 novembre 1962. Surnommé Dédé Fortin, il fut un auteur, compositeur, musicien, chanteur, multi-instrumentiste, ci-néaste et acteur qui a été le fonda-teur du groupe musical Les Colocs de 1990 à 2000. Ce groupe est devenu un des groupes les plus populaires du Québec. Dédé Fortin est une figure majeure de l'histoire de la musique québécoise des années 90 et restera une source d'influence notable après sa mort, survenue le 8 mai 2000.




Jean-Paul Lapointe

Né le 7 juin 1935 à Saint-Charles de Bourget (autrefois Saint-Charles-Borromée), Jean-Paul Lapointe a été attiré par la peinture dès l'âge de douze ans. Grand admirateur du Groupe des sept, il s'est inspiré d'eux pour saisir le sens des couleurs capables de réfléchir la lumière de chacune des saisons. Dès sa première exposition, en 1973 à l'hôtel de ville d'Arvida, il a su affirmer l'originalité de sa palette. Paysagiste, ses toiles racontent ses plaisirs : les paysages du Saguenay–Lac-Saint-Jean, de Charlevoix, de la Côte-Nord, les joies du ski alpin et de la voile . Il a participé à de nombreux symposiums de peinture qu'il a presque tous présidés. Il a tenu une cinquantaine d'expositions solos, au Québec, en Ontario, en France (Paris et Angoulême), en Suisse, en Belgique (Bruxelles) et au Mexique.


Processus de sélection

Depuis sa création en 2009, 87 personnes ont été reçues Membres de l’Ordre du Bleuet. Un Comité des candidatures, présidé par Christiane Laforge, forme un jury composé de 12 à 15 personnes issues du milieu culturel. Les membres du jury travaillent en solitaire et soumettent leur analyse au Comité des candidatures. Leur contribution est bénévole et ils acceptent l’anonymat qui les protège de toute influence ou pression externe. Le jury analyse les dossiers soumis au nom de chaque candidat et détermine annuellement qui sera reçu Membre de l’Ordre du Bleuet.

Société de l’Ordre du Bleuet

La mission de la Société est de rendre hommage aux personnes ayant contribué de manière exemplaire à la richesse culturelle du Saguenay–Lac-Saint-Jean.



Robin Boulianne et Camil Vézina présidents d'honneur di 9e Gala honorifique de l'Ordre du Bleuet

Dolbeau-Mistassini, le 29 mars 2018 – La Société de l’Ordre du Bleuet a le bonheur de vous annoncer que son 9eGala honorifique sera sous la présidence d’honneur de messieurs Robin Boulianne et Camil Vézina.

Robin Boulianne


Ingénieur, entrepreneur, propriétaire et président directeur général de B.R. Métal inc., Robin Boulianne est connu pour sa passion pour les sports. Comme bénévole, il a été entraineur de hockey, il a collaboré aux Jeux du Québec à Dolbeau-Mistassini, ainsi qu’avec la Base plein air Pointe Racine et le Festival du Bleuet.

Diplômé en génie industriel de l’École polytechnique de Montréal, il a acquis une grande expérience en occupant divers postes au temps de ses études, soit à la scierie Produits forestiers Alliances de Mistassini, à la Soudure générale Ange-Émile Sauvageau et à la Papeterie produits forestiers Alliances de Dolbeau. Il a fait ses premières armes dans plusieurs entreprises, développant une polyvalence qui lui sert bien comme fondateur de l’usine de transformation des métaux et de peinture en poudre électrostatique Les Industries B.R. Métal Inc. fondé en 2007.

Avantageusement reconnu pour son expertise, le groupe B.R. Métal est lauréat de plusieurs distinctions depuis sa création. De quoi ne pas donner de regret à ce père de trois enfants d’avoir quitté son poste de directeur chez Centrex à Montréal pour revenir dans sa ville natale y fonder sa propre entreprise.

Son dynamisme est un atout précieux pour la Société de l’Ordre du Bleuet. Comme président d’honneur pour cet organisme culturel, dont le but est de reconnaître l’excellence des artistes, nul doute que M. Boulianne, ce grand sportif, veut ainsi contribuer à l’adage Mens sana incorpore sano.

Camil Vézina



Directeur général du Centre Hi-Fi Dolbeau-Mistassini, l’homme d’affaires Camil Vézina n’en est pas à sa première expérience comme citoyen engagé dans sa communauté. Copropriétaire de plusieurs commerces, ce père de deux enfants qui a fait ses études en sciences comptable à l’Université du Québec à Chicoutimi, président de la Sidac des Promenades du boulevard et du comité d’investissement de la MRC Maria-Chapdelaine, administrateur de SEC mini centrale de Val-Jalbert et de la 11echute, est également administrateur de la table commerciale de Dolbeau-Mistassini et du club de hockey Castor Midget BB.

Ancien administrateur au CLD Maria-Chapdelaine, il a été un ardent défenseur du Festival Western de sa ville. Président d’honneur 2018 de la Fondation Maria-Chapdelaine, plusieurs fois président d’honneur du Mois de la Jonquille, il l’est aussi pour l’édition 2018 du Radiothon de la Fondation du centre Maria-Chapdelaine. Dans ses fonctions de conseiller municipal, M. Vézina s’est soucié de l’accueil aux nouveaux arrivants, aux jeunes et aux aînés.

La Société de l’Ordre du Bleuet est honorée de savoir que cet homme engagé a accepté de soutenir notre mission visant à faire reconnaître et éviter l’oubli de artisans qui par leur talent et leur engagement contribuent à la richesse culturelle du Saguenay–Lac-Saint-Jean.

Nous convions toute la population régionale à se joindre à messieurs Robin Boulianne et Camil Vézina, le 2 juin prochain, à la salle Desjardins-Maria-Chapdelaine de Dolbeau-Mistassini, afin d’honorer des personnes extraordinaires, qui ont su se démarquer en accomplissant une carrière exceptionnelle. À cette occasion, dix personnes de notre communauté culturelle dont deux à titre posthume, deux de la diaspora, cinq régionaux et une de la nouvelle catégorie Engagement seront reçues Membres de l’Ordre du Bleuet. Ce 2 juin 2018, l’Ordre du Bleuet comptera 97 Membres reçus.