jeudi 24 juin 2010

Mission accomplie!

Michel Simard fier de son propre trophée, au titre du premier président d'honneur du Gala de l'Ordre du Bleuet que lui a remis le président fondateur, Jérémie Giles.
 © Photo Jean-Pierre Tremblay 


Gala 2010 de l'Ordre du Bleuet
Ce fut un succès!

Il y aura bien des choses à raconter sur ce fameux premier gala. Nous y reviendrons pour le récit des émotions. En attendant, les images raconteront cet évènement. Une invitation à feuilleter nos albums sur le site officiel de l'OdB.

www.ordredubleuet.com

Christine Bouchard, Hélène Gaudreault et Clément Fortin
prêts à distribuer trophées et certificats d'honneur
© Photo Jean-Pierre Tremblay 

Reconnues par leurs pairs, le 19 juin à Jonquière 
14 personnalités reçues membres de l’Ordre du Bleuet

Jonquière 20 juin 2010 - La Société de l’Ordre du Bleuet a rendu hommage à 14 personnalités du milieu culturel, hier soir à Jonquière. Plus de 250 personnes ont assisté à cette grande première qui se déroulait à la salle Pierrette-Gaudreault du Mont Jacob, sous la présidence d’honneur de Michel Simard, Président et Éditeur du Quotidien, du Progrès-Dimanche et de l’imprimerie Le Progrès du Saguenay. 

Les nouveaux membres

Au cours de cette soirée, animée par le Quatuor Gardel, le maître de cérémonie Marc Bergeron a présenté tour à tour les nouveaux membres. Chacun a fait l’objet d’une présentation audio-visuelle, avant de recevoir un trophée, un certificat d’honneur et l’épinglette de l’Ordre du Bleuet. 

Quatuor Gardel avec Line Guérin, Brunot Chabot, Denis Morisette et Joël Girard
© Photo Michel Tremblay

En tout premier, l’Ordre du Bleuet a accueilli cinq membres à titres posthume. C’est exceptionnel qu’un Ordre reçoive des membres à titre posthume, mais il n’était pas possible pour le fondateur et son équipe d’ignorer ceux qui nous ont précédés, alors que nous profitons de ce qu’ils ont créé et défendu avec passion. C’est ainsi qu’ont été reçus membres à titre posthume  Pierrette Gaudreault - Instigatrice et visionnaire incomparable pour les arts, fondatrice de l’institut des arts au Saguenay, Jean-Guy Barbeau - Pédagogue, peintre et créateur exceptionnel, Mgr Victor Tremblay - Historien, gardien de notre mémoire, fondateur de la Société historique et du Musée du Saguenay,  Paul Tremblay - Ardent défenseur du Patrimoine membre fondateur de la Société d’histoire et du Comité des concerts d’Alma, et Ghislain Bouchard – Père de la Fabuleuse histoire d’un Royaume et de la vie théâtrale au Saguenay-Lac-Saint-Jean. 

Certaines personnes ont dû quitter leur région natale, mais leur influence y est toujours très forte. Par leur travail et leur talent ils sont des ambassadeurs de premier ordre, d’autant plus appréciés qu’ils gardent des liens étroits avec le Saguenay-Lac-Saint-Jean. C’est pour cela que le comité de sélection considère important de ne pas oublier cette diaspora saguenéenne et jeannoise qui nous font honneur à la région. Parmi la diaspora saguenéenne, Jean-Philippe Tremblay, musicien prodige menant avec brio une carrière internationale et maestro visionnaire d’une remarquable générosité, a été reconnu par ses pairs dans sa région natale. Jean-Philippe Tremblay, vient de réaliser avec succès un album de  l’intégrale de Beethoven avec l’Orchestre et le Chœur des jeunes de la francophonie du Canada dont il est le fondateur et directeur artistique. Ainsi que Georges Coulombe, reçu membre de l’Ordre du Bleuet au titre de Grand défenseur du patrimoine bâti. Gestionnaire et propriétaire immobilier, passionné autant par le patrimoine que par le développement du quartier du Vieux-Montréal.  M. Coulombe, natif de Chicoutimi, est à l'origine de la création de la Société de Développement Commercial de Montréal et siège sur les conseils d’administration de différents organismes culturels.

Bien sûr, c’est un grand plaisir de reconnaître la valeur et l’engagement de nos contemporains. Plus de 30 noms ont été soumis à l’Ordre du Bleuet. Mais il fallait faire un choix dans différentes disciplines et veiller à garder un nombre réaliste afin que chacun puisse, lors du Gala 2010, bénéficier d’un moment privilégié. Un moment pour résumer leurs hauts faits, présenter des images de leur passé et les accueillir un à un sur la scène. On s’est donc limité à sept autres personnes : Olivette Hudon - Artiste costumière et collaboratrice indéfectible des nombreuses entreprises initiées avec  Ghislain Bouchard; Gabrielle Gaudreault – Pour avoir consacré sa vie à développer l’enseignement de la musique et Fondatrice du Festival de musique du royaume;  Yvon Gaudreault - Pour l’Importance de sa contribution à la vie musical; Carmen Gill Casavant – Ethnologue et fondatrice du Musée de Mashteuiatsh;  Hélène Beck - Artiste authentique pionnière en arts visuels;  Albert Larouche – Réalisateur à Radio-Canada pour sa contribution exceptionnelle à la préservation du patrimoine et Ariane Blackurn – Pour sa contribution exceptionnelle au monde de la danse notamment comme directrice de l’Ensemble folklorique les Farandoles et conceptrice de la revue musicale Ecce Mundo. 

Pour veiller à ce que cette reconnaissance ne soit pas éphémère, l’Ordre mettra sous peu en ligne une page web consacrée à chaque membre, laquelle sera gracieusement mise à jour par le webmestre de la Société. 

L’Ordre du Bleuet

La Société de L’Ordre du Bleuet, fondée par le peintre sculpteur, aussi galeriste et muséologue, Jérémie Giles, a été incorporée au Québec le 29 mai 2009. L’idée maîtresse de cette initiative consiste à reconnaître et sauvegarder la mémoire exclusivement des personnes qui ont contribué à l’éclosion, à la formation et au rayonnement des artistes et créateurs à qui l’on doit l’intensité et la qualité de la vie culturelle et artistique au Saguenay-Lac-Saint-Jean, reconnue bien au-delà de nos frontières.  L’originalité de cet Ordre tient au fait qu’en plus des contemporains, il honore des membres à titre posthume afin que de nombreux et ardents défenseurs de la vie culturelle et artistique ne soient pas oubliés.

Ce premier Gala a débuté par un bref discours du président d’honneur. D’entrée de jeu, Michel Simard a manifesté son enthousiasme, voyant une complémentarité entre la mission de l’ordre du Bleuet et la vocation des journaux qu’il dirige :

«Quelle merveilleuse idée que celle de la création de La Société de l’ordre du bleuet, un organisme apolitique ayant pour mission exclusive de reconnaître nos artistes régionaux, ceux qui, par leur talent et leur implication, témoignent de l’intensité et de la qualité de la vie culturelle et artistique du Saguenay lac Saint-Jean. 
Cette mission rejoint essentiellement celle des journaux Le Quotidien et le Progrès-Dimanche qui  attestent  au jour le jour de l’actualité régionale certes, mais aussi de l’évolution de toutes les sphères de la société du Saguenay Lac Saint-Jean incluant le volet culturel et artistique.
Nous nous plaisons souvent à répéter que nos journalistes sont fiers d’écrire l’Histoire de cette région que nous aimons tant, au quotidien ! Or, cette histoire ne peut être racontée sans témoigner de la richesse de la vie culturelle régionale et des acteurs qui font cette réussite.

L’avènement de cet organisme est d’autant plus important qu’il comble un manque important dans la région. Personne en effet n’avait eu l’idée avant de souligner, voir même de récompenser ceux et celles qui ont bâti cette toile culturelle régionale.
Ma modeste implication se veut donc un témoignage d’appréciation à tous ceux et celle qui travaillent activement à développer la vie culturelle régionale et en même temps, le gage de la poursuite de l’implication et de l’appui du Quotidien et du Progrès-Dimanche dans leurs démarches et leurs projets.»
  

***
Nos albums photos sont visibles ici



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire