mardi 27 novembre 2012

Qui est Michel Bonneau ?

Michel Bonneau
Président de la Société de l'Ordre du Bleuet
Il succède au président fondateur de l'OB Jérémie Giles




Pour succéder au président fondateur de la Société de l’Ordre du Bleuet, et assurer la pérennité de l’organisme, il fallait une personne convaincue et convaincante. Jérémie Giles a choisi Michel Bonneau qui, depuis le début, a collaboré dans la plus grande discrétion à plusieurs activités de l’Ordre.


Un peu d’histoire

Né à Chicoutimi le 28 mai 1945, Michel Bonneau est l’aîné d’une famille de huit enfants.

Ses études primaires terminées à Chicoutimi, il commence son cours classique à Québec, le poursuit à Alma et obtint son baccalauréat ès art de l’Université Laval au Collège de Jonquière. L’Université de Montréal lui octroya ensuite un baccalauréat en bibliothéconomie en 1968.

Dès son entrée sur le marché du travail, il devint coordonnateur des services de la documentation à la Commission scolaire régionale du Saguenay, poste qu’il occupa pendant cinq ans.  Pendant cette période, et pour l’année complète 1972, il fut prêté par son employeur à l’organisation des Jeux du Québec à Chicoutimi où il occupa la fonction de coordonnateur des services pour les Jeux de Timi. Fin 1973, il accepta le poste de directeur général de l’Association pour l’avancement des sciences et des techniques de la documentation (ASTED), association canadienne de spécialistes de la documentation, à Montréal. 

Ministère de la Culture

Puis, le 25 août 1978, il entra à la Fonction publique du gouvernement du Québec, comme directeur régional de la région de la Mauricie–Bois-Francs–Centre du Québec pour le ministère des Affaires culturelles, poste qu’il a occupé pendant onze ans. En juin 1989, il devint le directeur de la Direction des bibliothèques publiques au ministère des Affaires culturelles, puis directeur de la Direction du livre, de la lecture et des bibliothèques publiques. À noter que depuis 1989, il agit à divers titres comme répondant du dossier des bibliothèques publiques au Ministère. Par la suite, d’avril 1994 à 1999, il devint directeur des directions régionales de la Côte-Nord (à Baie-Comeau) et du Saguenay–Lac-Saint-Jean (à Chicoutimi). Depuis 1999, il occupa le poste de directeur régional du ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine pour le Saguenay–Lac-Saint-Jean., jusqu’à sa retraite, le 17 juillet 2009.

Un homme engagé

Très actif, il fut membre notamment du conseil étudiant de l’École de bibliothéconomie, de conseils d’administration et de comités de nombreuses associations professionnelles. Dans ce cadre, il a participé à plusieurs congrès internationaux. En 1973, il occupe la présidence de la Jeune Chambre de Chicoutimi. Il a siégé pendant trois ans au Conseil d’administration de l’Ordre des techniciens en radiologie du Québec, où il occupa un poste à l’exécutif. Par la suite et pendant six ans, il a été membre du Bureau de la Chambre des notaires du Québec, dont les trois dernières à titre de membre du Comité administratif et du Fonds d’études notariales de ce même organisme.

Il a été membre de la Chambre de commerce de Trois-Rivières, président de comité d’école et membre du comité de parents de la Commission scolaire de Trois-Rivières, de même que membre du Conseil d’administration de l’Association des scouts du Canada, région Mauricie.

Membre du club Lions de Cap-Rouge en 1989-1990, il avait été membre du club Lions de Trois-Rivières, dont il fut le président en 1982-1983; il présida également le Conseil d’administration du Pavillon St-Arnaud (centre communautaire de loisirs) pendant trois ans. Il fut directeur du Club des collectionneurs d’épinglettes du Québec et est encore membre de la Conférence des professionnels de la communication  du Saguenay–Lac-Saint-Jean.

Marié à Pauline Dufour de Chicoutimi et père d’un fils, Hugues, il est un collectionneur «chronique» et amateur de pêche et de golf, de même qu’un grand lecteur. 



Photo prémonitoire du dauphin, prise le 16 juin 2012 lors du gala honorifique ?
Michel Bonneau devient le second président de l'Ordre du Bleuet
Le fondateur, Jérémie Giles très fier de son successeur.
© Ordre du Bleuet - Photo Rocket Lavoie






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire