jeudi 24 juin 2010

Mission accomplie!

Michel Simard fier de son propre trophée, au titre du premier président d'honneur du Gala de l'Ordre du Bleuet que lui a remis le président fondateur, Jérémie Giles.
 © Photo Jean-Pierre Tremblay 


Gala 2010 de l'Ordre du Bleuet
Ce fut un succès!

Il y aura bien des choses à raconter sur ce fameux premier gala. Nous y reviendrons pour le récit des émotions. En attendant, les images raconteront cet évènement. Une invitation à feuilleter nos albums sur le site officiel de l'OdB.

www.ordredubleuet.com

Christine Bouchard, Hélène Gaudreault et Clément Fortin
prêts à distribuer trophées et certificats d'honneur
© Photo Jean-Pierre Tremblay 

Reconnues par leurs pairs, le 19 juin à Jonquière 
14 personnalités reçues membres de l’Ordre du Bleuet

Jonquière 20 juin 2010 - La Société de l’Ordre du Bleuet a rendu hommage à 14 personnalités du milieu culturel, hier soir à Jonquière. Plus de 250 personnes ont assisté à cette grande première qui se déroulait à la salle Pierrette-Gaudreault du Mont Jacob, sous la présidence d’honneur de Michel Simard, Président et Éditeur du Quotidien, du Progrès-Dimanche et de l’imprimerie Le Progrès du Saguenay. 

Les nouveaux membres

Au cours de cette soirée, animée par le Quatuor Gardel, le maître de cérémonie Marc Bergeron a présenté tour à tour les nouveaux membres. Chacun a fait l’objet d’une présentation audio-visuelle, avant de recevoir un trophée, un certificat d’honneur et l’épinglette de l’Ordre du Bleuet. 

Quatuor Gardel avec Line Guérin, Brunot Chabot, Denis Morisette et Joël Girard
© Photo Michel Tremblay

En tout premier, l’Ordre du Bleuet a accueilli cinq membres à titres posthume. C’est exceptionnel qu’un Ordre reçoive des membres à titre posthume, mais il n’était pas possible pour le fondateur et son équipe d’ignorer ceux qui nous ont précédés, alors que nous profitons de ce qu’ils ont créé et défendu avec passion. C’est ainsi qu’ont été reçus membres à titre posthume  Pierrette Gaudreault - Instigatrice et visionnaire incomparable pour les arts, fondatrice de l’institut des arts au Saguenay, Jean-Guy Barbeau - Pédagogue, peintre et créateur exceptionnel, Mgr Victor Tremblay - Historien, gardien de notre mémoire, fondateur de la Société historique et du Musée du Saguenay,  Paul Tremblay - Ardent défenseur du Patrimoine membre fondateur de la Société d’histoire et du Comité des concerts d’Alma, et Ghislain Bouchard – Père de la Fabuleuse histoire d’un Royaume et de la vie théâtrale au Saguenay-Lac-Saint-Jean. 

Certaines personnes ont dû quitter leur région natale, mais leur influence y est toujours très forte. Par leur travail et leur talent ils sont des ambassadeurs de premier ordre, d’autant plus appréciés qu’ils gardent des liens étroits avec le Saguenay-Lac-Saint-Jean. C’est pour cela que le comité de sélection considère important de ne pas oublier cette diaspora saguenéenne et jeannoise qui nous font honneur à la région. Parmi la diaspora saguenéenne, Jean-Philippe Tremblay, musicien prodige menant avec brio une carrière internationale et maestro visionnaire d’une remarquable générosité, a été reconnu par ses pairs dans sa région natale. Jean-Philippe Tremblay, vient de réaliser avec succès un album de  l’intégrale de Beethoven avec l’Orchestre et le Chœur des jeunes de la francophonie du Canada dont il est le fondateur et directeur artistique. Ainsi que Georges Coulombe, reçu membre de l’Ordre du Bleuet au titre de Grand défenseur du patrimoine bâti. Gestionnaire et propriétaire immobilier, passionné autant par le patrimoine que par le développement du quartier du Vieux-Montréal.  M. Coulombe, natif de Chicoutimi, est à l'origine de la création de la Société de Développement Commercial de Montréal et siège sur les conseils d’administration de différents organismes culturels.

Bien sûr, c’est un grand plaisir de reconnaître la valeur et l’engagement de nos contemporains. Plus de 30 noms ont été soumis à l’Ordre du Bleuet. Mais il fallait faire un choix dans différentes disciplines et veiller à garder un nombre réaliste afin que chacun puisse, lors du Gala 2010, bénéficier d’un moment privilégié. Un moment pour résumer leurs hauts faits, présenter des images de leur passé et les accueillir un à un sur la scène. On s’est donc limité à sept autres personnes : Olivette Hudon - Artiste costumière et collaboratrice indéfectible des nombreuses entreprises initiées avec  Ghislain Bouchard; Gabrielle Gaudreault – Pour avoir consacré sa vie à développer l’enseignement de la musique et Fondatrice du Festival de musique du royaume;  Yvon Gaudreault - Pour l’Importance de sa contribution à la vie musical; Carmen Gill Casavant – Ethnologue et fondatrice du Musée de Mashteuiatsh;  Hélène Beck - Artiste authentique pionnière en arts visuels;  Albert Larouche – Réalisateur à Radio-Canada pour sa contribution exceptionnelle à la préservation du patrimoine et Ariane Blackurn – Pour sa contribution exceptionnelle au monde de la danse notamment comme directrice de l’Ensemble folklorique les Farandoles et conceptrice de la revue musicale Ecce Mundo. 

Pour veiller à ce que cette reconnaissance ne soit pas éphémère, l’Ordre mettra sous peu en ligne une page web consacrée à chaque membre, laquelle sera gracieusement mise à jour par le webmestre de la Société. 

L’Ordre du Bleuet

La Société de L’Ordre du Bleuet, fondée par le peintre sculpteur, aussi galeriste et muséologue, Jérémie Giles, a été incorporée au Québec le 29 mai 2009. L’idée maîtresse de cette initiative consiste à reconnaître et sauvegarder la mémoire exclusivement des personnes qui ont contribué à l’éclosion, à la formation et au rayonnement des artistes et créateurs à qui l’on doit l’intensité et la qualité de la vie culturelle et artistique au Saguenay-Lac-Saint-Jean, reconnue bien au-delà de nos frontières.  L’originalité de cet Ordre tient au fait qu’en plus des contemporains, il honore des membres à titre posthume afin que de nombreux et ardents défenseurs de la vie culturelle et artistique ne soient pas oubliés.

Ce premier Gala a débuté par un bref discours du président d’honneur. D’entrée de jeu, Michel Simard a manifesté son enthousiasme, voyant une complémentarité entre la mission de l’ordre du Bleuet et la vocation des journaux qu’il dirige :

«Quelle merveilleuse idée que celle de la création de La Société de l’ordre du bleuet, un organisme apolitique ayant pour mission exclusive de reconnaître nos artistes régionaux, ceux qui, par leur talent et leur implication, témoignent de l’intensité et de la qualité de la vie culturelle et artistique du Saguenay lac Saint-Jean. 
Cette mission rejoint essentiellement celle des journaux Le Quotidien et le Progrès-Dimanche qui  attestent  au jour le jour de l’actualité régionale certes, mais aussi de l’évolution de toutes les sphères de la société du Saguenay Lac Saint-Jean incluant le volet culturel et artistique.
Nous nous plaisons souvent à répéter que nos journalistes sont fiers d’écrire l’Histoire de cette région que nous aimons tant, au quotidien ! Or, cette histoire ne peut être racontée sans témoigner de la richesse de la vie culturelle régionale et des acteurs qui font cette réussite.

L’avènement de cet organisme est d’autant plus important qu’il comble un manque important dans la région. Personne en effet n’avait eu l’idée avant de souligner, voir même de récompenser ceux et celles qui ont bâti cette toile culturelle régionale.
Ma modeste implication se veut donc un témoignage d’appréciation à tous ceux et celle qui travaillent activement à développer la vie culturelle régionale et en même temps, le gage de la poursuite de l’implication et de l’appui du Quotidien et du Progrès-Dimanche dans leurs démarches et leurs projets.»
  

***
Nos albums photos sont visibles ici



dimanche 13 juin 2010

Quatuor Gardel au Gala 2010 de l'Ordre du Bleuet



Quatuor Gardel
Bruno Chabot, Annie Vanasse, Aline Guérin, Denis Morissette




Fondé en 1986, le Quatuor Gardel se compose aujourd’hui d’ Aline Guérin (flûtes), Bruno Chabot (violon, alto et mandoline), Denis Morissette (guitare) et Annie Vanasse (contrebasse). Ces musiciens sont professeurs dans plusieurs institutions de la région et membres de l'Orchestre Symphonique du Saguenay-Lac-St-Jean et nous proposent un répertoire unique et original, réalisant leurs propres arrangements.

Musiciens attitrés du premier Gala annuel de L’Ordre du Bleuet, leur démarche s’inscrit en parfaite harmonie avec la mission de la Société qui est de mettre en évidence la richesse de notre héritage culturel. 

Sensible à la beauté et à la fragilité de notre patrimoine architectural religieux, le quatuor s'est donné la mission de promouvoir la musique dans ces lieux historiques, à la fois inspirants et dotés d'une excellente acoustique. 

En raison de cet engagement, le quatuor Gardel a obtenu, pour une deuxième année, une subvention du Conseil des arts et de la culture du Québec et une autre de la Conférence régionale des élus, dans le programme Fonds d'excellence pour les arts et les lettres. Cette double contribution lui a permis d'effectuer, en compagnie de l’historien Éric Tremblay, la deuxième édition de la Tournée des Clochers, dans huit églises du Saguenay-Lac-Saint-Jean en automne 2009 et au printemps 2010.

«Grâce à cet appui, confirme Aline Guérin, le Gardel est maintenant bien installé dans le paysage musical et culturel de la région, et poursuit sa route sur les chemins de l'enchantement.»





Membre de l'Orchestre symphonique du Saguenay-Lac-Saint-Jean depuis 1986, Aline Guérin est professeur de flûte à l'Atelier de Musique de Jonquière et au Camp Musical du Saguenay - Lac-Saint-Jean (Métabetchouan-Lac-à-la-Croix). Elle fait également partie des Troubadours du Nord et du Trio Ligori tout en mettant son expérience de musicienne au service de  différents organismes culturels.




Membre de l'Orchestre symphonique du Saguenay-Lac-Saint-Jean depuis 1994, Annie Vanasse y occupe le poste de contrebasse solo depuis 2001. Elle en assure aussi la tâche de gérance d'orchestre.

Abordant la musique par le piano, la musicienne a fait ses études musicales en contrebasse au Conservatoire de musique de Saguenay. Elle est titulaire de la classe de contrebasse au Conservatoire de musique de Saguenay et membre fondateur du quatuor Gardel. En outre, elle joue avec différents ensembles dont le Quatuor Alcan, Les Violons du Roy, l'Orchestre symphonique de Québec et celui de Sherbrooke.

Détentrice d'une maîtrise en administration des affaires de l'Université du Québec à Montréal, Annie travaille, en plus de la musique, dans le domaine de la gestion pour diverses organisations. 



Récipiendaire d'un premier prix en contrebasse, en musique de chambre ainsi qu'un certificat de stage de perfectionnement orchestral du Conservatoire de musique de Québec, Annie Vanasse est lauréate de plusieurs concours et récipiendaire de nombreuses bourses.


Bruno Chabot est membre de l'Orchestre symphonique du Saguenay-Lac-Saint-Jean depuis sa fondation en 1979. Musicien et fondateur du Quatuor Bleu-et-demi et du Cemband, Bruno Chabot est arrangeur, compositeur et enseigne le violon, l'alto et la musique de chambre dans plusieurs institutions du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Denis Morissette



Avec sa guitare Denis Morissette est l’allié par excellence de plusieurs groupes. Bien que l’on trouve peu d’informations le concernant, son nom se retrouve dans de nombreuses invitations à des spectacles, comme membre d’un trio, duo, quatuor. On le retrouve avec le groupe Midi.30 qui a produit l’album Horoscophobie et plus encore avec son  Jazz Trio  en compagnie de Robert Pelletier à la batterie et Luc Lévesque à la contrebasse. 

«À eux seuls, ils cumulent plusieurs années de musique et ils proposent une feuille de route plutôt impressionnante qui compte des participations à des évènements de haut calibre dont le Festival de Jazz de Montréal, le Festival de St Malo et le Festival de Jazz de Rimouski.», lit-on sur un site du Consortium Sorties.ca

***


Joël Girard

Plusieurs fois finaliste à la finale provinciale du Concours de musique du Canada, Joël Girard, contrebassiste, a gagné le premier prix de la catégorie Brio au Festival de musique du Royaume, édition 2010, ainsi qu'une bourse d'excellence. Né en 1989, Joël a fait son entrée au conservatoire à l'âge de 15 ans pour y étudier sous la direction d'Annie Vanasse. Justement, le jeune musicien a remplacé avec brio son mentor  lors du Gala de l'Ordre du Bleuet. Remplacement qui a pris au dépourvu les organisateurs et qui a valu à ce contrebassiste, réputé pour son sens de l'humour, d'être présenté sous le nom et la photo d'Annie Vanasse. Ce qui a fait sourire le public rassemblé à la salle Pierrette-Gaudreault de Jonquière.


***

samedi 5 juin 2010

Gala 2010 de l'Ordre du Bleuet Michel Simard président d'honneur




Michel Simard

Président d'honneur
du premier Gala annuel de l'Ordre du Bleuet





La Société de l’Ordre du Bleuet tiendra son premier gala hommage sous la présidence d’honneur de monsieur Michel Simard, Président et Éditeur du Quotidien, du Progrès-Dimanche et de l’imprimerie Le Progrès du Saguenay.

Jérémie Giles, président fondateur de l’Ordre voulait un président d’honneur qui par son propre engagement soit une figure emblématique de la vocation de son organisme, c’est-à-dire une personnalité qui par ses engagements personnels et professionnels contribuent à témoigner des hommes et des femmes qui contribuent au développement et au rayonnement du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

«Michel Simard était mon premier choix. Je suis un lecteur assidu des journaux le Quotidien et le Progrès-dimanche depuis longtemps, bien avant mon installation au Saguenay en 2005. J’ai toujours été agréablement surpris de voir que ces journaux accordaient une place importante à la vie culturelle. Comme artiste, je peux évaluer la valeur d’une telle politique d’information. Un choix qui ne peut s,affirmer que si la direction y consent. Je n’ai pas été insenbible non plus aux présidences d’honneur que monsieur Simard a déjà assumées, notamment pour la Société Jean-Allard défendant la cause de l’autisme, pour la soirée bénéfice du club Rotary Saguenay, pour la campagne annuelle de financement du Service d’Assistance Santé et pour l’Opération Nez rouge 2007.»
La Société de L’Ordre du Bleuet, fondée par le peintre sculpteur, aussi galériste et muséologue, Jérémie Giles, a été incorporée au Québec le 29 mai 2009. L’idée maîtresse de cette initiative consiste à reconnaître et sauvegarder la mémoire des personnes qui ont contribué à l’éclosion, à la formation et au rayonnement des artistes et créateurs à qui l’on doit l’intensité et la qualité de la vie culturelle et artistique au Saguenay-Lac-Saint-Jean, reconnue bien au-delà de nos frontières.

«Cet extraordinaire héritage nous le devons à de nombreuses personnes qui ont contribué La grandeur d’une société se mesure par la diversité et la qualité de ses institutions culturelles. Mais et surtout par sa volonté à reconnaître l’excellence du parcours de ceux et celles qui en sont issus.», conclut le fondateur.
Le gala de L’Ordre du Bleuet, qui se tiendra le 19 juin à la salle Pierrette-Gaudreault du Centre culturel du Mont-Jacob à Jonquière, a un double objectif : donner une grande visibilité à cet organisme culturel et dévoiler les noms des 14 personnes qui seront reçues membres de l’Ordre du Bleuet. Cinq le seront à titre posthume, deux ont été choisies parmi la diaspora et sept sont des personnes toujours présentes et actives dans notre région.

Monsieur Michel Simard a accepté avec enthousiasme d’être le tout premier président d’honneur du gala de l’Ordre du Bleuet. Il déclare :

«Quelle merveilleuse idée que celle de la création de La Société de l’ordre du bleuet, un organisme apolitique ayant pour mission exclusive de reconnaître nos artistes régionaux, ceux qui, par leur talent et leur implication, témoignent de l’intensité et de la qualité de la vie culturelle et artistique du Saguenay lac Saint-Jean.
Cette mission rejoint essentiellement celle des journaux Le Quotidien et le Progrès-Dimanche qui attestent au jour le jour de l’actualité régionale certes, mais aussi de l’évolution de toutes les sphères de la société du Saguenay Lac Saint-Jean incluant le volet culturel et artistique.
Nous nous plaisons souvent à répéter que nos journalistes sont fiers d’écrire l’Histoire de cette région que nous aimons tant, au quotidien ! Or, cette histoire ne peut être racontée sans témoigner de la richesse de la vie culturelle régionale et des acteurs qui font cette réussite.
L’avènement de cet organisme est d’autant plus important qu’il comble un manque important dans la région. Personne en effet n’avait eu l’idée avant de souligner, voir même de récompenser ceux et celles qui ont bâti cette toile culturelle régionale.

Ma modeste implication se veut donc un témoignage d’appréciation à tous ceux et celle qui travaillent activement à développer la vie culturelle régionale et en même temps, le gage de la poursuite de l’implication et de l’appui du Quotidien et du Progrès-Dimanche dans leurs démarches et leurs projets.»

***
L’Ordre du Bleuet définit ses objectifs comme suit:

Reconnaître l’excellence, la qualité supérieure ainsi que la créativité de la performance et de la démarche artistique.

Reconnaître l’implication exemplaire de ceux et celles qui ont contribué à l’enseignement, à la diffusion et à la promotion des Arts et de la Culture.

Évaluer, par des pairs, les personnes qui se sont distinguées au sein de leur discipline artistique.

Émettre le titre honorifique de « Membre de L’ORDRE du BLEUET », à ceux et celles qui auront été retenus lors du processus d’évaluation.

***

Gala 2010 de l'Ordre du Bleuet

Centre culturel de Jonquière
© Photo Christiane Laforge

Le samedi 19 juin au Centre culturel du Mont Jacob
Premier gala annuel de l’Ordre du Bleuet




Plus de 300 personnes sont attendues pour le tout premier gala annuel de la Société de l’Ordre du Bleuet. Ils sont les invités des membres reçus et de leur famille.



Marc Bergeron - Maître de cérémonie
© Photo Ariel Laforge
Le maître de cérémonie de la soirée sera Marc Bergeron, animateur bien connu de Radio-Cana, aujourd’hui à la retraite.
La soirée sera animée par Le Quatuor Gardel, sous la direction d’Aline Guérin.



Chaque membre reçu sera individuellement accueilli sur la scène par le président d’honneur Michel Simard et la responsable du Comité de sélection des candidatures, Christiane Laforge. Un trophée, une épinglette à l’effigie de l’Ordre et un certificat d’honneur leur sera remis. 

L’ordre veillera à ce que cette soirée assure un moment privilégié à chacun et s’engage à ce que le nom de chacun ne tombe pas dans l’oubli. Nous avons hérité de leur travail, de leur talent et de leur dévouement. Nous trouvons indispensable de prendre tous les moyens pour nous souvenir d’eux.
Le conseil d’administration de l’Ordre du Bleuet, tient à remercier ses collaborateurs bénévoles qui n’ont pas compté le temps donné pour mener à bien cette grande première célébration. Nous remercions également Lise Laroche de Ville de Saguenay et son équipe du Centre Culturel du Mont-Jacob pour leur collaboration enthousiaste.

Un grand merci à la Société Radio-Canada ainsi que Monsieur Pierre Blackburn pour sa contribution à l'enregistrement des textes biographiques. 

***

Encan silencieux



Le 25 avril dernier, au Montagnais de Chicoutimi, avait lieu la première activité bénéfice de l'Ordre du Bleuet. Un encan silencieux qui a duré quatre heures. Un travail colossal pour réunir une centaine d'œuvres de peintres canadiens. Il n'y a pas eu foule, mais l'on a pu réalise 50% de nos objectifs financiers.

Plus de détails à venir.